Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Qui pourra se faire tester à partir du 11 mai 2020 ?

Publié par Salomee le 02 Mai 2020 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors de son allocution télévisée, le Premier Ministre a annoncé que les capacités de dépistage seraient de l’ordre de 700 000 tests par semaine, à partir du 11 mai. Le gouvernement a rappelé que plusieurs tests différents existaient : les tests PCR, servant à savoir si le patient est contaminé par le virus et les tests dits sérologiques mis en place par l’institut Pasteur et qui permettent de savoir si la personne a déjà été en contact avec le covid-19. Qui pourra réaliser un test, lors du déconfinement? Réponse dans cet article.

À lire aussi: « Orteils covid » : Attention aux orteils violacés apparaissant chez les enfants asymptômatiques !

Une évolution de la stratégie de dépistage en France

Selon les propos d’Edouard Philippe, ce mardi 28 avril dernier, « la doctrine voulait qu’une fois l’épidémie passée en phase 3, on ne teste plus que les malades hospitalisés pour suspicion de Covid-19, les soignants symptomatiques et les premiers cas dans les établissements accueillant des publics fragiles. » . Depuis le début de l’épidémie, les campagnes de dépistage n’étaient donc pas destinées au grand public. 

Or, lors de cette même allocution, le Premier Ministre semble avoir changé de cap. Le plan de confinement repose sur trois axes, dont l’un se base sur un dépistage de masse. Le but est de tester une grande partie de la population afin d’isoler les cas contaminés et briser la chaîne de transmission du virus. 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est pourquoi le gouvernement met actuellement en place une massification des capacités de dépistage pour aborder le déconfinement « sereinement ». En effet, « nous nous sommes fixés l’objectif de réaliser au moins 700 000 tests virologiques par semaine au 11 mai » , affirmait-il lors de ce discours télévisé.

Qui pourra se faire tester à partir du 11 mai 2020 ?

La fin de l’isolement va entraîner des contaminations. Le conseil scientifique estime qu’il y aura entre 1000 et 3000 personnes contaminées par jour à compter du 11 mai. Ces personnes en contamineront d’autres. Il faudra donc pouvoir tester environ 525 000 personnes par semaine. Le reste de ces 700 000 tests servira de stock, au cas où cette modélisation s’avère inexacte. 

Les 700 000 tests sont des tests dits PCR et servent donc à savoir si la personne ayant des symptômes est belle et bien infectée par le covid-19.

Cette campagne de test bénéficiera donc à toutes les personnes symptômatiques et celles avec qui cette personne a été en contact, mêmes si elles n’ont pas de symptôme. Pour s’assurer qu’elles sont réellement testées, des brigades vont être mises en place et seront chargées d’enquêter sur les chaînes de transmission. De plus, une application est en cours d’élaboration et permettrait de remontrer plus facilement cette chaîne et d’identifier les personnes susceptibles de contracter la maladie et de la transmettre. Elle fera l’objet d’un vote spécial, au moment de sa concrétisation.

« Tous ces cas contacts seront testés et seront invités à s’isoler, compte tenu des incertitudes sur la durée d’incubation finalise Edouard Philippe sur cette question du dépistage.

Cette politique permettra de réduire drastiquement l’évaporation du virus dans la nature. Le but est de reprendre, peu à peu, une vie « normale » sans surcharger les services hospitaliers et en assurant la sécurité sanitaire des françaises et français. 

Source : Médisite.

À lire aussi : Coronavirus : les images inquiétantes du premier enfant atteint du syndrome inflammatoire, découvert chez les plus jeunes