Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Variole du singe : Cette rassurante annonce de l’OMS qui vient de tomber

Publié par Mia le 27 Juin 2022 à 14:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La variole du singe sévit en Europe depuis plusieurs semaines. Initialement, ce virus circule plus en Afrique, mais a quand même réussi à se frayer un chemin sur le continent européen. De ce fait, plus de 3200 cas de variole ont été confirmés par l’OMS, dont la majeure partie sont des hommes. Néanmoins, malgré sa propagation rapide, l’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé une très bonne nouvelle quant à cette épidémie. En effet, selon l’OMS, à l’heure actuelle, la variole du singe ne serait pas une urgence sanitaire.

variole singe oms annonce photo

Variole du singe : l’OMS annonce une bonne nouvelle

Tandis que nous commencions à parler vaccination (des plus fragiles et des enfants), l’OMS fait une annonce surprenante. En effet, ce dimanche 26 juin 2022, l’OMS a assuré que la variole du singe ne constituait pas une urgence sanitaire, du moins à l’heure actuelle. Ainsi, toujours d’après l’organisation, la cinquantaine de pays touchés serait hors de porter pour que cette maladie devienne endémique cette année. Une décision qui fait suite à une réunion d’urgence entre experts. Après cette convocation, le résultat tombe et le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé a donc annoncé que le niveau d’alerte épidémique n’était pas assez haut pour déclencher une urgence sanitaire.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Pour cause, d’après les experts, la variole du singe est considérée comme très rare. Et cette rareté n’est pas un hasard. Finalement, la variole du singe ne se propage pas vite et ne parvient pas, en général, à contaminer un grand nombre de personnes en dehors de simples foyers. Au contraire du Covid-19, cette maladie n’est pas non plus vraiment meurtrière, hormis exceptions. Le plus souvent, la fièvre et les pustules qu’elle provoque sont bénignes. En moyenne, les malades guérissent d’ailleurs en trois semaines.

Plus de 3200 cas confirmés dans plus de 50 pays

Évidemment, il y a toujours des cas particuliers. Comme pour le Covid ou la grippe, les personnes les plus faibles peuvent avoir des complications. C’est le cas chez les gens souffrant d’une comorbidité, par exemple. Mais aussi, chez les enfants, les personnes âgées, etc. Récemment, l’OMS a d’ailleurs déploré le premier mort de cette épidémie de variole du singe.

Dans tous les cas, l’état d’urgence sanitaire demeure en suspens en attendant de voir l’évolution de la maladie. Actuellement, plus de 3200 cas ont été détectés, dont plusieurs décès. La variole touche aujourd’hui plus de 50 pays dans le monde. « En outre, depuis début 2022, près de 1 500 cas suspects et environ 70 décès ont été signalés en Afrique centrale, principalement en République démocratique du Congo, en République centrafricaine et au Cameroun. Le comité d’urgence a partagé de profondes inquiétudes concernant l’échelle et la rapidité de propagation de l’épidémie actuelle » , a par contre déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS.

0