Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Les sites pornographiques bientôt bloqués ? Le CSA donne l’alerte

Publié par Sacha JOUANNE le 14 Déc 2021 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le gendarme de l’audiovisuel a demandé à plusieurs sites pornographiques, tels que Pornhub, Tukif, et d’autres, d’améliorer leurs dispositifs afin de bloquer l’accès aux mineurs. Si dans les quinze prochains jours ceci n’est pas réalisé, ces plateformes pourraient être totalement bloquées en France. On vous en dit plus dans cet article.

La suite après cette publicité
sites-pornographiques-csa-demande-bliquer-acces-mineurs

>>> À lire aussi : « J’ai fermé les yeux »: une mère découvre sa fille de 12 ans sur des sites pornos

Le CSA demande à plusieurs sites pornographiques de totalement bloquer leur accès aux mineurs

La suite après cette vidéo

Ce lundi 13 décembre, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a mis en demeure plusieurs sites pornographiques comme Pornhub, Xhamster, Tukif, Xvideo ou encore Xnxx. Pour cause, le régulateur veut que ces plateformes empêchent, le plus possible, les jeunes de moins de 18 ans d’accéder à leurs contenus. Le gendarme de l’audiovisuel précise que cette demande est au nom de « sa mission de protection des mineurs » . « Avec ces décisions, nous en appelons à la responsabilité des opérateurs qui se doivent de mettre en place les dispositifs nécessaires pour empêcher l’accès des mineurs à leurs contenus » , a déclaré le CSA à l’AFP.

La suite après cette publicité

Pour le régulateur, le message d’avertissement, qui apparaît lorsqu’une personne se rend sur un des sites pornographiques concernés, n’est pas suffisant. En conséquence, si dans les quinze prochains jours, ces plateformes ne prennent pas en compte l’obligation donnée par le CSA, elles pourront être totalement bloquées en France.

Une action du gendarme de l’audiovisuel saluée

Il faut tout de même savoir que cela fait de nombreux mois que plusieurs associations de protection de l’enfance se battent afin qu’il ne soit pas aussi facile pour les mineurs d’avoir accès à ces sites pornographiques. C’est pour cette raison que la mise en demeure faite par le gendarme de l’audiovisuel a été saluée. « Nous sommes très contents de cette initiative du CSA et confiants que cela puisse aboutir » , s’est réjoui la directrice de l’association e-Enfance, Justine Atlan, à l’AFP. « La pornographie actuelle sur internet a des contenus plus violents, du revenge porn, du sexe sans consentement. Cela a des conséquences sur les pratiques sexuelles que les jeunes reproduisent : brutalité, problème de consentement, pression de performance… » , a-t-elle ajouté.

La suite après cette publicité

Cependant, comme le souligne BFMTV, il est compliqué de trouver une solution technique pour ces plateformes afin de vérifier réellement l’âge d’un utilisateur. Reste à savoir alors si les sites pornographiques concernés vont totalement bloquer leur accès aux mineurs dans les quinze jours à venir.

>>> À lire aussi : Quatre acteurs pornos français mis en examen pour viol lors de tournages

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.