Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Elle pense ne pas aimer le se*e : 20 ans après, elle fait une incroyable découverte sur ses relations

Publié par Alicia Trotin le 22 Jan 2023 à 13:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sur les réseaux sociaux et même dans votre entourage, vous avez certainement déjà entendu une copine dire qu’elle avait souffert d’une relation toxique ou expliquant que le se*e, c’est parfois compliqué. L’histoire d’Anaëlle commence là. Lassée d’enchainer les relations hétérosexuelles non concluantes, elle pense que ses relations vont s’arrêter en même temps que sa vie se*uelle. Pourtant, une surprise l’attend et va tout changer à sa vision de l’amour et de l’intime.

À lire aussi : La première chose que vous voyez sur cette illusion d’optique en dit long sur votre situation amoureuse

Rencontre inattendue au travail

Après s’être séparée, elle décide que de toute manière, elle ne souhaite pas d’enfant. Elle se concentre donc sur son travail et sa carrière. Cheffe d’entreprise, elle décide de mettre sa vie amoureuse en stand-by.

 » L’année dernière, j’ai enfin décidé définitivement que je ne voulais pas d’enfant, donc rien ne me poussait à rechercher l’amour tout de suite. Je me suis dit que j’allais faire une pause et me concentrer sur autre chose, moi-même d’abord, ma famille et mes amis ensuite. »

Un jour, une collaboratrice lui propose un diner. Elle est honnête sur la visée finale de ce rendez-vous : ce n’est ni amical, ni professionnel.

« C’était super mignon parce que c’était une drague pas du tout préparée. (…)  Je me suis dit que je n’avais en effet jamais testé cette option même si j’avais déjà lu des choses dessus. Cette personne me plait physiquement, peut-être beaucoup plus qu’une grande partie de mes ex hommes. Je me suis dit que si la soirée se passait bien, il n’y avait aucune raison pour qu’on ne passe pas le reste de la soirée ensemble. »

La soirée se passe à merveille, au point où elles se décident à passer la nuit ensemble. Un moment décisif pour Anaëlle qui a vu sa vie basculer, et sa vision de l’amour se métamorphoser.

«  Le lendemain matin, j’étais convaincue que je voulais vivre une vraie histoire avec elle. On avait beaucoup ri et le se*e était incroyable. Avec mes histoires avec les hommes, j’ai quand même cru que je n’aimais pas le se*e pendant 20 ans. Là, j’en redemandais. Je n’avais jamais ressenti ça. »

À lire aussi : Une sexagénaire rencontre sa compagne de 37 ans sa cadette sur Tinder

Relation secrète

Les deux femmes ont passé de longs mois dans l’ombre pour ne pas ébruiter leur histoire au bureau. Évidemment, d’un côté, Anaëlle avait besoin de s’habituer à cette nouvelle situation. Elle qui n’avait eu que des hommes dans sa vie jusqu’à maintenant, fréquente une femme.

 « On a choisi de vivre notre histoire juste entre nous, entre son appartement et le mien. Pendant des mois, il y a eu peu de sortie mais on était assez auto-suffisantes. « 

Cette histoire est désormais sérieuse et a été récemment officialisée. La cheffe d’entreprise est sûre d’elle : il n’y aura plus d’hommes dans sa vie.

« Je ne me revois pas du tout pas me remettre en couple avec un homme un jour. (…) Maintenant c’est fini pour moi. Les hommes, c’est du passé. »

Bien que naissante, cette idylle a été une totale révélation. Elle n’avait même pas imaginé que sa se*ualité pouvait être aussi épanouie. Au-delà de l’aspect physique, c’est aussi une nouvelle dynamique loin du patriarcat qu’elle apprécie dorénavant.

« J’ai réalisé que ce n’était pas naturel ou évident d’avoir une relation amoureuse aussi déséquilibrée, du sexe aussi nul, cette quantité de charge mentale. Il faut être passée de l’autre côté pour s’en rendre compte totalement, la théorie ne suffit pas à la prise de conscience. »

Se définissant à présent comme lesbienne politique. Comme d’autres femmes épuisées littéralement par leurs relations toxiques hétéros, elle s’est tournée vers la douce compagnie de la gent féminine.

À lire aussi : Un trouple dévoile le fonctionnement de leur sexualité

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0