Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Un homme meurt en plein rapport sexuel : la cause est folle

Publié par Romane TARDY le 08 Sep 2022 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les rapports sexuels peuvent parfois être dangereux. En tout cas, pour cet homme, l’un d’entre eux a été fatal. Il a été retrouvé mort dans son appartement après avoir eu des convulsions pendant l’acte. Que s’est-il vraiment passé ?

La suite après cette publicité

Un homme pris de convulsions en plein rapport sexuel

La suite après cette vidéo

Alors qu’un homme a fini à l’hôpital après un rapport sexuel vigoureux, ce lundi 5 septembre, un Parisien de 42 ans a subi un sort encore plus tragique. Il a été retrouvé mort dans son appartement de la rue Carpeau, dans le 18ème. L’homme aurait été victime de convulsions pendant un rapport sexuel. Les pompiers sont intervenus mais il était déjà trop tard, l’homme est décédé peu de temps après.

Son partenaire a expliqué s’être rendu sur place avec 10 grammes de la drogue de synthèse 3-MMC et qu’ils en avaient tous les deux consommé avant leur rapport sexuel. Il a été placé en garde à vue par la brigade des stups. Les enquêteurs ont retrouvé des restes de la drogue, trois grammes précisément. Une enquête a été ouverte pour « acquisition et usage de stupéfiants et homicide involontaire » à l’encontre de ce partenaire.

La suite après cette publicité

Son amant serait donc décédé d’une overdose de cette « nouvelle cocaïne » , qui peut se fumer, se vapoter, s’avaler ou encore se sniffer.

Une nouvelle drogue de synthèse qui fait des ravages

La suite après cette publicité

Cette drogue de synthèse est de plus en plus consommée chez les jeunes. Elle est notamment privilégiée au vu de son prix beaucoup moins coûteux que la cocaïne : 10 à 30 euros le gramme contre 60 à 80 euros pour la cocaïne.

Cette drogue circule facilement dans les boites et les bars grâce à une livraison facile et discrète par Internet. Certains utilisent même cette drogue pour augmenter le plaisir sexuel, soit pour pratiquer le chemsex, comme c’était sûrement le cas dans cette affaire.

Ce produit est très dangereux : il a fait une vingtaine de morts en France, depuis 2008. En plus des convulsions, cette drogue peut notamment provoquer des risques d’AVC ou des problèmes rénaux.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.