Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Sexualité : Connaissez-vous l’hypergamie ?

Publié par Manon le 04 Avr 2021 à 15:13

Connaissez-vous l’hypergamie ? Il s’agit d’une pratique qui consiste à se marier à quelqu’un d’une classe sociale au-dessus de la sienne. Ainsi, vous obtenez un statut social plus élevé.

hypergamie sexualité

>>> À lire aussi : Sexe : Découvrez l’heure parfaite pour faire l’amour !

Qu’est-ce que l’hypergamie ?

Ces relations permettent à une personne d’obtenir un meilleur statut social. Toutefois, l’hypergamie permet également de se rassurer sur sa propre valeur dans la société. Cette pratique est répandue dans certaines tribus ou encore dans certains pays comme l’Inde notamment.

Afin de progresser dans la vie, vous épousez une personne qui appartient à un groupe social supérieur au vôtre. L’hypergamie n’est pas étrange, dans la mesure où les femmes n’avaient pas accès aux mêmes droits que les hommes.

Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste, explique cette pratique : « Il faut bien comprendre que dans notre inconscient collectif, la virilité passe bien-sûr au travers de la sexualité, mais aussi des muscles, de la force, et du pouvoir, notamment social. (…) Ça participe bien sûr d’un organe de séduction pour les femmes chez les hommes ».

>>> À lire aussi : Sexe : combien de calories brûle-t-on en faisant l’amour ? (vidéo)

Une sexualité portée par une expression de pouvoir

D’après la sexologue, « la sexualité est toujours portée par une expression de pouvoir ». En effet, lorsque l’on fait l’amour, le pouvoir se retrouve dans l’acte de jouir et de pouvoir faire jouir. Ainsi, la position sociale a également sa place dans la sexualité.

Aussi, l’hypergamie n’est pas à confondre avec la sapiosexualité, qui consiste en l’attirance pour les personnes intelligentes. Toutefois, le principe reste le même. « Si une personne intelligente s’intéresse à moi, cela veut dire que je suis moi-même intelligent », explique Catherine Blanc. De ce fait, l’hypergamie permet de se rassurer à propos de son pouvoir et de sa place sociale.

Cette pratique ne concerne pas toutes les tranches d’âge. Ce sont majoritairement des gens matures. « Car la première des pulsions est généralement dirigée vers une histoire corporelle. Mais très vite, on en vient ce côté là parce qu’on projette notre avenir », conclut Catherine Blanc.

>>> À lire aussi : Sexe : peut-on soigner l’éjaculation précoce ?

Source : Europe 1