Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Shopping

Attention si vous achetez sur ce célèbre site de ventes en ligne… la DGCCRF tire la sonnette d’alarme !

Publié par Justine le 30 Nov 2020 à 15:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pendant ce second confinement, les commandes Internet se sont faites plus nombreuses. Malheureusement, certains sites n’hésitent pas à tromper leurs clients. Le site américain Wish est dans le viseur de la DGCCRF qui vient de saisir le parquet de Paris. Les pratiques trompeuses du site sont pointées du doigt par la justice.

Wish utilise des pratiques de vente trompeuses

>>> À lire aussi : Attention danger si vous commandez sur ce site internet !

Wish dans le viseur de la DGCCRF

Après avoir enquêté pendant deux ans sur Wish, la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a décidé de saisir le parquet de Paris. Le site américain est accusé de vendre grâce « à des pratiques commerciales trompeuses », relate Capital. Dans un communiqué, la DGCCRF explique les divers agissements trompeurs du site.

Tout d’abord les réductions jusqu’à 90 % se basent en réalité sur des « prix de référence trompeurs », mais également la vente de parfums et d’habits dont les logos ressemblent à s’y méprendre à des marques de luxe permettant « d’induire en erreur les consommateurs ». Est également pointée du doigt la mise en avant de produits populaires « indisponibles ».

>>> À lire aussi : Elle achète sa robe de mariée sur Internet, mais ce qu’elle reçoit va gâcher son mariage

Que risque Wish ?

Selon la DGCCRF, l’ensemble de ces agissements « seraient particulièrement graves car susceptibles d’altérer le comportement des consommateurs et d’induire une concurrence déloyale vis-à-vis des autres commerçants ». La DGCCRF précise que cette dénonciation permet « d’assurer la sécurité économique des consommateurs lors de leurs achats en ligne ».

Si le site américain est reconnu coupable, il devra s’acquitter d’une amende de dizaine de millions d’euros. Cette enquête n’est pas la seule qui pèse sur la société américaine ! Wish (ainsi que les plateformes de revente) font également l’objet d’une enquête pour la commercialisation de produits dangereux.

>>> À lire aussi : Chômage partiel : qui sont ces as de la fraude qui tirent parti de la situation ? 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER