Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Coronavirus : dix scientifiques affirment qu’ « À la sortie du confinement, on peut s’attendre à ce que l’épidémie puisse repartir »

Publié par Justine le 23 Mar 2020 à 19:30

Emmanuel Macron a mis en place un conseil de dix scientifiques pour « éclairer la décision publique ». Ces derniers doivent explorer tous les scénarios possibles sur le Coronavirus et une idée est plus effrayante que les autres.

Un scientifique prévoit l'après coronavirus

>>> À lire aussi : Coronavirus : un chercheur déclare que la pandémie pourrait sauver plus de vies humaines qu’en emporter

Comment se débarrasser du Coronavirus ?

De quelle manière ralentir la propagation du Coronavirus ? Comment sortir la France du confinement ? Simon Cauchemez est l’un de ces scientifiques et était l’invité d’Europe 1 dimanche. Épidémiologiste modélisateur à l’Institut Pasteur, l’expert nous effraye un peu en annonçant qu’ « À la sortie du confinement, on peut s’attendre à ce que l’épidémie puisse repartir ». Il s’agit surtout de prévoir au mieux la sortir du confinement du pays, sans tomber dans une nouvelle épidémie.

Cette affirmation fait suite à de longues réflexions sur le Coronavirus. Le scientifique explique que « Nous voulons faire en sorte que l’épidémie s’éteigne pour stopper la saturation des systèmes de soin. La stratégie de tests est considérée sérieusement par tous, mais en soi multiplier les tests ne suffira pas pour endiguer cette épidémie. C’est ce sur quoi nous travaillons en ce moment au conseil scientifique » .

>>> À lire aussi : Coronavirus : pour quand est prévu le pic de l’épidémie en France ?

L’après Coronavirus est « sombre »

Simon Cauchemez dévoile que la majorité des projections sont « sombres avec des hypothèses de mortalité très élevées et en l’absence de mesures radicales de prévention » dit-il à Europe 1. D’après l’expert, l’épidémie du Coronavirus va causer la mort de 500 000 personnes en France, mais justifie son propos : « Le scénario est très grave mais nous avons encore beaucoup d’incertitudes ».

Que faut-il faire dans ce cas ? L’épidémiologiste affirme que « Soit on réduit la transmission dans la population en fermant les écoles et en étendant le télétravail – mais on sait que ce ne sera pas suffisant, on reverra alors l’explosion des cas et la saturation de systèmes de santé -, soit on essaie de trouver des stratégies alternatives de contrôle ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : des idées originales pour s’aménager un bureau de télétravail

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.