Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« Livraison de colis » : Attention à cette nouvelle arnaque !

Publié par Brandon Clouchoux le 25 Août 2021 à 20:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les cybercriminels ne s’arrêtent devant rien. Une nouvelle arnaque fait surface : La « livraison de colis ». Les escrocs utilisent le nom et le logo de grandes entreprises de livraison de colis et pressent la victime pour qu’elle agit sans réflexion.

La suite après cette publicité

Nouvelle arnaque

Cette méthode s’apparente à du phising. Le phising est l’hameçonnage : une technique très utilisée par les fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels, afin d’usurper une identité.

Les premiers a avoir constaté cette arnaque, c’est le média Numerama. Les escrocs ne s’arrêtent devant rien : ils contactent désormais leurs victimes directement, en se faisant passer pour une société de livraison – DhL, La Poste, ou encore UPS -. Ils font croire que le colis qui leur est destiné est bloqué en cours d’acheminement.

La suite après cette publicité

Mais ils ont la solution : pour le débloquer, il faut envoyer un ou deux euros.

Mais comment arrivent-ils à convaincre les victimes ? Selon eux, cette faible somme d’argent permet de régler les soit-disants « frais de reprogrammation » de la livraison. Pour se faire, cette somme doit être versée dans les 24 heures : ce détail crée un sentiment d’urgence chez la victime, et ça ne lui laisse pas le temps de se douter de l’arnaque.

>>> À lire aussi : Arnaque à la pizza : Attention, c’est très bien rodé !

La suite après cette publicité

Une arnaque en pleine expansion

D’après Numerama, cette arnaque est bien ficelée. Certains détails montrent la supercherie : Le numéro de suivi du colis change lorsque l’on clique sur le formulaire reçu par SMS, afin de régler la somme demandée. Une fois sur la page, ce n’est plus la même. Les victimes atterrissent sur une fausse page de vente de smartphone Samsung. Ils promettent de recevoir un téléphone, pour une maudite somme de quelques euros, alors que ce dernier en vaut plusieurs centaines.

Les signes peuvent rapidement faire ouvrir les yeux à l’internaute : l’incohérence reste visible. Le virage entre La Poste vers, un site commerçant de Samsung, n’a aucun lien.

La suite après cette publicité

Depuis quelques années, l’arnaque au phishing se voit évoluer à grande échelle : plus de 18 millions d’attaques quotidiennes sont comptabilisées dans le rapport de Google Transparency, d’après Le Parisien.

>>> À lire aussi : Attention à cette arnaque sur la route qui peut vous coûter cher !