Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Avec le boom des ventes de masques réalistes, les vols d’identité et les problèmes de sécurité vont augmenter

Publié par Nicolas F le 25 Nov 2019 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À une époque où la sécurité est au cœur de tous les débats, que l’identification par reconnaissance faciale n’est plus de la science-fiction, la vente des masques en silicone hyper réalistes pose questions. Ils pourraient même devenir le prochain accessoire nécessaire à tout terroriste ou malfaiteur qui voudrait cacher son identité. Une étude menée en Angleterre et au Japon a permis dde découvrir que la plupart des gens étaient incapables de différencier une personne avec un masque d’une personne sans masque.

> À lire aussi : Une star de la téléralité folle de rage que son iPhone ne la reconnaisse plus depuis son lifting abusif (vidéo)

La suite après cette publicité

Les masques réalistes en silicone se démocratisent

Ces masques coutaient encore des milliers d’euros, il y a quelques années. Ils étaient destinés au monde du cinéma ou aux gens fortunés qui voulaient s’amuser. Aujourd’hui, certains modèles coutent environ 1200 euros et vont continuer à se démocratiser. Les masques réalistes en silicone couvrent toute la tête et une partie du buste. Celui qui le porte est totalement métamorphosé. Grâce à la matière élastique, le masque s’adapte à la forme du visage et cligner des yeux ou parler ne posent plus problème.

> À lire aussi : Depuis des mois, il fait croire à ses fans qu’il fait de la chirurgie ! Il portait un masque tout ce temps !

La suite après cette publicité

Des malfaiteurs ont déjà sévi en volant l’identité de Jean-Yves Le Drian

Ceci n’est pas de la fiction. Un malfaiteur a déjà sévi en 2015, en utilisant un masque en silicone réaliste du ministre français Jean-Yves Le Drian. Il avait alors réussi à avoir une communication par vidéo conférence avec des hommes très importants, comme l’Aga Khan ou le propriétaire des vignobles Château Margaux auxquels il avait soutiré environ 80 millions d’euros. Il avait prétexté avoir besoin de leur aide pour libérer des journalistes retenus en otage au Moyen-Orient. Comme la France ne paie pas les rançons, dans le cas de prises d’otage, le faux ministre avait fait comprendre qu’ils devaient rester discrets et verser l’argent sur un compte en banque en Chine.

> À lire aussi : La reconnaissance faciale utilisée en chine pour éviter la triche lors des marathons

La suite après cette publicité

Les vols d’identité seront de plus en plus fréquents

L’université de York a mené une étude en Angleterre et au Japon pour voir à quel point ces masques pouvaient porter à confusion. Des images de deux personnes s’affichent quelques centièmes de seconde à l’écran et les volontaires ont dû dire laquelle des deux personnes portaient un masque. Le résultat indique que les gens se trompent une fois sur cinq. Le fait que les technologies non plus n’arrivent pas encore à différencier les masques synthétiques pose problème et notamment des problèmes de sécurité. Les affaires criminelles incluant le vol d’identité risquent d’augmenter les prochaines années.

> À lire aussi : Elle tombe amoureuse en ligne d’un usurpateur d’identité, mais le destin va la consoler !

La suite après cette publicité

Crédits : London School of Economics and Political Science

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.