Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Pourquoi les gens en couple devraient foutre la paix aux célibataires

Publié par Charlène Deveaux le 28 Mar 2022 à 7:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une sondage vient d’être réalisé par Ipsos pour l’application Badoo, qui démontre que les couples sont relous avec les gens célibataires.

>>> À lire aussi : Pourquoi certaines personnes fantasment-elles sur leurs patrons ?

Les gens en couples rendent les célibataires anxieux

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

« Sinon toi, comment ça va les amours ?« , ou le traditionnel mais indémodable « C’est quand que tu vas enfin refaire ta vie ?« . Refaire sa vie. Ce qui serait pas mal, c’est déjà de commencer à l’entreprendre. Par le biais de son propre accomplissement personnel et professionnel, par exemple, ou d’un équilibre social rythmé par des amis et une famille aimante et bienveillante. Mais alors, sans prôner l’idéalisation du célibat ou de la solitude, il est important de rappeler qu’il n’est écrit nul part que l’épanouissement de l’être humain commence à partir de l’instant ou son annulaire se fait encercler par une bague en or bas de gamme achetée 90 balles chez le joaillier dans la galerie du Leclerc. Parce que la réalité, c’est qu’il y a des gens qui se sentent heureux, célibataire.

Le problème, c’est qu’avec toutes ces phrases à la c… à la noix, débitées par tes potes trentenaires qui sont déjà maqués depuis la fin du lycée, ou ta vieille tante reloue de 90 ans qui n’a pour seul intérêt que de ruiner ton repas du dimanche (oui parce que, la tante reloue, c’est toujours les dimanches midis), les célibataires heureux finissent, pour certains, par devenir des célibataires anxieux. Et ça, c’est vraiment pas cool. Parce que pour le coup, quand tu stress et que t’es célibataire, t’es pas super content d’être seul pour le vivre. Et ce constat, c’est le dernier baromètre Ipsos* pour le compte de l’application de rencontre Badoo qui l’a établi, à l’aide d’un sondage réalisé entre le 7 et le 11 février dernier auprès de 1 000 célibataires françaises.

mec celib heureux et seul

« 65 % des célibataires se disent concernés par des symptômes dépressifs »

C’est ce qu’affirme l’étude, reprise par Neon. En effet, on relève que parmi les célibataires interrogés, 56 % d’entre eux se disent touchés par des troubles de l’anxiété (alors qu’ils on même pas l’excuse d’être particulièrement Parisiens ou flics), et 61 % ressentent de la nervosité ou de la tension, mais aussi de l’irritabilité (60 %), une inquiétude excessive (56 %) ou encore un sentiment de peur, « comme si quelque chose de terrible risquait de se produire » (43 %), explique le média. La seule chose horrible qui pourrait arriver, c’est de se mettre en couple avec quelqu’un alors qu’on n’en a pas envie, ou qu’une bombe nucléaire éclate sur la France. Pas de quoi paniquer franchement.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

L’étude s’achève en concluant que « 2 célibataires sur 5 (39 %) ont poursuivi une relation sentimentale alors qu’ils savaient qu’elle n’avait aucun avenir« . Une constatation effarante mais pourtant bien réelle, dans une société où un homme célibataire est considéré comme un tombeur, et une femme comme une frustrée, carriériste ou trop testostéronée pour être attirante. La vérité, c’est que chacun fait ce qu’il veut, et que comme papa et maman te disent quand tu viens de te faire larguer comme une sombre merde, « mieux vaut être seul que mal accompagné » et « une de perdue, dix de retrouvées« .

>>> À lire aussi : Stonewalling : ce comportement toxique qui brise votre couple