Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

50% des moins de 23 ans ne sont plus exclusivement hétérosexuels

Publié par Nicolas F le 07 Mar 2021 à 8:33

Une nouvelle étude indique que la nouvelle génération ne se déclare plus uniquement attirée par le sexe opposé. L’étude permet de mettre en lumière la diversité des relations envisagées par les jeunes de moins de 23 ans.

> À lire aussi : « Aventures en Orgasmie » , le compte Instagram qui brise tous les tabous de la sexualité grâce à ses tutos avec des légumes !

La moitié des jeunes ne se définit plus comme strictement attirée par le sexe opposé

C’est le très sérieux journal britannique The Times qui vient de dévoiler les résultats d’un sondage qui pourraient en étonner plus d’un. Une sorte de glissement dans les relations sentimentales est constaté entre deux générations. Cette étude a été réalisée auprès de plus de 2000 personnes au Royaume-Uni et aux États-Unis. Alors que les personnes de 41 à 54 ans déclarent être attirées à 76% uniquement pour le sexe opposé, ces réponses chutent drastiquement auprès de la plus jeune population. Seulement 50% des 18-23 ans disent être à 100% hétérosexuels.

> À lire aussi : Les Français sont plus tolérants face à l’homosexualité mais conservent encore de vieux stéréotypes…

Les chiffres augmentent au fil des générations

Cette différence de réponses en fonction de l’âge n’indique pas une tendance ni une propension soudaine à ne plus être hétérosexuel. La différence indique en réalité une « augmentation dans la volonté ou la possibilité de faire son coming out », indique Karen Blair, professeure de relations sociales dans une université canadienne. Autrement dit, au fur et à mesure que les autres formes de sexualité sont de plus en plus acceptées par la société, au plus les gens qui se disaient hétérosexuels oseront avouer d’autres penchants. « Chaque génération nouvelle est de moins en moins confrontée à des pressions extérieures à se conformer à l’hétérosexualité ».

> À lire aussi : Quelles sont les pratiques sexuelles préférées des Françaises ?

La tendance s’explique par une diminution progressive de la stigmatisation

Si 50% se disent hétérosexuels, il serait faux de penser que l’autre moitié se dit homosexuelle. La question était de savoir si les sondés étaient uniquement attirés par le sexe opposé. Une autre étude mondiale réalisée par Gallup et publiée récemment, indique que 5,6% des Américains se disent gays. Quant à 50% des sondés se disent bisexuels, avec toute l’amplitude que le terme le permet.

> À lire aussi : Combien de Français font l’amour pendant leur télétravail ? Vous pourriez être étonnés !

Crédits : Pixabay

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.