Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Téléphoner au volant pourrait bientôt vous coûter très cher !

Publié par Églantine le 11 Juil 2019 à 10:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La Loi d’orientation des mobilités contient un texte prévoyant le retrait du permis de conduire en cas d’usage du téléphone lors de la conduite.

En juin dernier, le baromètre Axa Prévention dévoilait que 70 % des conducteurs reconnaissaient avoir déjà utilisé leur téléphone au volant. Pour réduire ce geste dangereux, le gouvernement a décidé de mettre en place un article de loi permettant de soustraire le permis à tous ceux et celles qui seraient accrochés à leurs portables lors de la conduite, lorsque qu’une autre infraction commise s’additionne. 

>>> À lire en plus : La folie des selfies est plus meurtrière que les attaques de requins !

Retrait du permis de conduire si « l’utilisation du téléphone est corrélée à une autre infraction »

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Avec seulement une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire, l’usage du téléphone au volant pourrait bientôt vous coûter beaucoup plus cher. Hier, le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, a déclaré que cette habitude pourrait entraîner le retrait du précieux papier rose « si l’utilisation du téléphone est corrélée à une autre infraction » : « Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d’une gamme » a t-il déclaré au micro d’Europe 1 « Si vous êtes en même temps avec le téléphone et que vous avez glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n’avez pas respecté les droits d’un piéton, vous risquez la suspension immédiate du permis de conduire par les forces de l’ordre. »

volant

>>> À lire en plus : Regarder son téléphone en traversant peut vous coûter très cher !

L’usage du téléphone représente 16% des accidents mortels

Cette proposition d’article se situe dans le gros dossier qu’est La Loi d’orientation des mobilités, qui sera votée demain. Si cette consultation est positive, elle pourrait passer avant la fin de l’année. Pour Emmanuel Barbe, l’intention n’est pas de « casser les pieds des récalcitrants » mais bien d’éviter des accidents et de sauver des vies : « On ne souhaite pas priver quiconque de son permis pendant des mois. Le but de la sécurité routière, c’est que le plus de gens puissent rouler » a t-il déclaré au journal le Parisien

Abonnez vous à la Newsletter TDN

L’usage du téléphone lors de la conduite multiple le risque d’accident par trois et cette utilisation représente 16% des accidents mortels, selon Attitude prévention. 

>>> À lire en plus : Bientôt le port du casque et des gants obligatoire en trottinette électrique ?