Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Un mouvement anti-masques rallie de plus en plus d’adeptes sur la toile

Publié par Elodie GD le 30 Juil 2020 à 22:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que le pays est en pleine épidémie de Covid-19, certains Français n’hésitent pas à se positionner en défaveur du port du masque. A leurs yeux, le port du masque obligatoire est une mesure qui n’a aucun sens. Ils remettent en question son efficacité allant jusqu’à essayer de rallier d’autres citoyens à leur cause.

La suite après cette publicité
Manifs anti masques

A lire aussi: L’idée ingénieuse du Costa Rica pour réutiliser les masques jetables

Le mouvement anti-masque et la raison pour laquelle il existe

Depuis quelques semaines, un mouvement anti port du masque semble pointer le bout de son nez. Les internautes s’opposant ostensiblement à la nouvelle mesure appliquée uniquement dans les transports dans un premier temps, sont de plus en plus nombreux. Ils s’insurgent contre cette règle insensée et inutile selon eux. Certains vont même jusqu’à contredire les affirmations des professionnels de la santé, qui s’appuient sur des études rigoureuses.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Les membres de ce nouveau mouvement se voient comme une « communauté de résistants » et clament haut et fort vouloir « éveiller les ignorants ». Ainsi, sur la toile, les internautes voient de plus en plus de groupes de ce type voir le jour. En France, le port du masque est pourtant largement soutenu et respecté par la population. Une étude nationale menée par le KestCNC appuie même cette information. Selon elle 73% des français seraient en total accord avec cette nouvelle disposition.

Une petite partie de la population hostile à la nouvelle mesure

Pourtant une part non négligeable des Français s’oppose au port du masque. Ils déplorent d’ailleurs l’attitude des compatriotes qui n’hésitent pas à les rappeler à l’ordre quand ils les aperçoivent sans masque dans les lieux clos. Interrogé par le HuffPost, Mourad un Francilien âgé de 35 ans témoigne: « Je me suis disputé avec une cliente et la caissière du Lidl où e faisais mes courses aujourd’hui même, parce que l’élastique de mon masque ne tenait plus. Elle m’a dit ‘mettez-le au moins sur l’oreille pour que je vous encaisse ».

La suite après cette publicité

Au mois de mai dernier, Mourad a créé un groupe Facebook « anti masque obligatoire » en réaction à la mesure mise en place dans les transports en commun. Il se dit défavorable à la mise en place de cette mesure pour la simple et bonne raison que depuis son application, il trouve que les Français « sont devenus fous et agressifs envers les non-masqués ». Il affirme d’ailleurs que le Covid-19 n’est pas une maladie dont il faut s’inquiéter, puisqu’il  « est moins dangereux qu’une simple grippe si on se fie aux statistiques. » Pourtant les statistiques affirment bien que le le taux de mortalité de la maladie est estimé 0.5 et 1%, ce qui est largement plus que la grippe saisonnière.

Des militants qui défient les professionnels de la santé

Comme Mourad, des centaines de Français s’opposent au port du masque. Ils revendiquent leur « liberté » de ne pas en porter. Ils qualifient d’ailleurs de « moutons », tous ceux qui ont accepté l’application de cette nouvelle mesure sans broncher. Ils émettent des réserves concernant l’efficacité du masque face au coronavirus. Celle-ci a pourtant été démontrée à de nombreuses reprises par différents revues scientifiques. Ils dénoncent une dictature médicale qui se serait mise en place depuis le début de l’épidémie.

La suite après cette publicité

Interrogé par le HuffPost, Tristan Mendès France, maître de conférence à l’Université de Paris a analysé les profils des utilisateurs présents dans ces différents groupes. Selon lui, on y retrouve un « agrégat de profils différents » allant de groupuscules d’extrême droite à un aréopage de mouvements cosmopolites. Il remarque aussi que « des indignations viennent aussi s’agréger autour de cette revendication, tout comme la mouvance anti-vaccin ».

Un mouvement qui s’inspire des manifestations aux Etats-Unis

Le mouvement trouve sa genèse au Etats-Unis où on a pu voir les premières manifestations anti masques. Extrêmement médiatisé, il s’est ensuite répandu dans le monde, notamment en Europe. “En France, une partie de l’argumentaire et des visuels utilisés par les anti-masques est passée par le Canada francophone” explique Tristan Mendès France. Un blogueur Québécois a d’ailleurs fondé un groupe Facebook réunissant 9 500 personnes. Dans la description on peut y lire « Regroupement contre le port du masque obligatoire ».

La suite après cette publicité

C’est depuis l’annonce du port du masque obligatoire dans les lieux clos que cette mouvance a pris de l’ampleur. Ils s’insurgeait encore contre cette mesure le jour même de son entrée en vigueur. Cependant le spécialiste tient préciser, qu’il ne « faut pas se fier à la loupe déformante des réseaux sociaux ». Ainsi, même s’ils paraissent nombreux, les militants anti masques ne représentent en réalité qu’une petite partie de la population.

A lire aussi: Masques obligatoires : cette grande annonce qui vient d’être faite et qui surprend beaucoup !

Source: Huffingtonpost

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.