Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Victime de violences domestiques cette femme a fait l’impensable pour être secourue…

Publié par Nicolas F le 01 Déc 2019 à 8:33

Une jeune femme victime de violences domestiques a réussi à appeler les secours, pendant que sa mère était en train de subir les violences de son compagnon. Pour ne pas être repérée, elle a fait semblant de commander une pizza. Sans éveiller les soupçons, elle a réussi à appeler le 911, qui a pu intervenir à temps et arrêter l’homme violent.

> À lire aussi : Quand IKEA diffuse des bruits de violences domestiques en plein magasin…

Pour secourir sa mère, elle appelle le 911 en toute discrétion

Tim Teneyck, un employé du dispatching du 911 dans l’Oregon, a raconté à la chaine de télé ABC l’étrange appel qu’il a reçu d’une jeune femme. Dans un premier temps, il a cru qu’il s’agissait d’une erreur de numéro. « Vous avez appelé le 911 pour commander une pizza ? », demande-t-il à son interlocutrice, pensant encore être victime d’une blague téléphonique. La jeune femme a alors donné son adresse et le numéro de l’appartement pour faire semblant qu’elle donnait son adresse pour la livraison. « Ce n’est pas le bon numéro pour une pizza… », insiste Tim à deux doigts de raccrocher.

> À lire aussi : Sa voisine est victime de violences conjugales, elle interpelle la police sur Twitter en diffusant les cris de la femme battue (vidéo)

Pour ne pas éveiller les soupçons, elle fait semblant de commander une pizza

« Non, non, non, non. Vous ne comprenez pas », s’empresse de dire la jeune femme pour ne pas qu’il raccroche. C’est alors que Tim a compris à sa voix que quelque chose n’allait pas et qu’il s’agissait d’un message codé. « J’ai compris ! », s’est écrié Tim pour la rassurer. C’est alors qu’il a réfléchi à des phrases pour lesquelles elle n’avait plus qu’à répondre par oui ou par non. Quand il lui a demandé si l’homme violent était toujours sur les lieux, elle a répondu : « Oui, je voudrais une grande pizza ». Quand il lui a demandé si elle avait besoin d’une aide médicale, elle a répond : « Non, avec des pepperonis ». Grâce à cette conversation, la police a réussi à intervenir à temps, arrêtant l’homme qui agressait la mère de la jeune femme.

> À lire aussi : En quittant leur domicile, les victimes de violences conjugales n’auront plus à payer leur part du loyer

Cette tactique peut fonctionner mais elle reste incertaine

Cette tactique qui consiste à feindre la commande d’une pizza circule sur les réseaux sociaux depuis des années, pourtant, il semblerait qu’elle n’ait jamais été mise en pratique. Bien que cela soit une façon intelligente de s’en sortir, Christopher Carver, directeur de l’association du numéro d’urgence a mis en garde la population sur cette tactique. « Utiliser des phrases codées avec un centre du 911 pourrait être potentiellement dangereux. Même si on voit ça sur Facebook, personne n’est vraiment formé à ça. Les employés avec lesquels j’ai parlé de cette histoire m’ont dit qu’ils n’auraient pas compris la situation » s’ils avaient été à la place de Tim. « Ils m’ont dit qu’ils auraient raccroché. »

> À lire aussi : Généraliser les plaintes à l’hôpital, nouvelles places en hébergement d’urgence : les mesures du gouvernement pour lutter contre les violences conjugales

Crédits : Farrah Merali/CBC