Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Dani Alves, ancien joueur du PSG suicidaire, son cas inquiète

Publié par Nils Guibert le 20 Fév 2024 à 10:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Accusé de viol et en prison depuis plusieurs mois, Dani Alves apparait dans un état inquiétant psychologiquement parlant, il parait même affecté physiquement.

À voir aussi : Un célèbre sportif français arrêté pour tentative de viol

Un plan anti-suicide mis en place ?

Selon le récit du compagnon de cellule de Dani Alves, interrogé par l’émission de télévision espagnole « Fiesta« , l’ancien international brésilien était très affecté ces derniers jours au retour de son procès pour viol. Son état mental aurait même poussé la prison à déclencher un « plan anti-suicide ».

« À la suite du procès, la dépression l’a frappé. Il est comme déprimé, découragé. Les éducateurs et les fonctionnaires le soutiennent », confie le compagnon de cellule. Selon lui, le plan anti-suicide a été mis en place à la suite de son procès du 7 février dernier, « de peur qu’il se coupe ou qu’il essaie de faire quelque chose de fou ou de faire quelque chose comme ça« .

Dani Alves au bord du suicide, la prison s'inquiète.

À voir aussi : Il s’évade de prison grâce à une fourchette

9 ans de prison

Le viol présumé dont est accusé Alves a eu lieu la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans une discothèque huppée de Barcelone.

Prenant la parole au dernier jour de son procès, Dani Alves a nié avoir agressé la jeune femme qui l’accuse de l’avoir violée. Le latéral droit a souvent demandé une liberté provisoire, demande toujours refusée par la justice

Si Marca explique que la raison principale de ce refus est le risque que le Brésilien fuit vers son pays d’origine, et qu’il n’y a pas d’accord d’extradition entre les deux pays, l’émission « Tarde AR » révèle que l’ancien Catalan comptait bel et bien fuir vers son pays d’origine.

La journaliste Silvia Sàlamo admet avoir eu cette information de la part d’un ancien compagnon de cellule de Dani Alves : ce dernier assure que l’ancien joueur lui parlait souvent de son intention de partir au Brésil dès sa libération sous caution.

« À aucun moment elle ne m’a dit quoi que ce soit (…) Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a affirmé le Brésilien.

Selon le parquet, Alves a au contraire eu alors une « attitude violente » envers la jeune femme, qu’il aurait contrainte à avoir des relations sexuelles, si l’affaire s’avère véridique, il encoure jusqu’à neuf ans de prison.

En attente du verdict de son procès d’ici une quinzaine de jours, pour avoir le fin mot sur cette affaire qui fait tache sur l’homme, mais surtout sur le joueur qu’il a été.

À voir aussi : Football : découvrez les 10 joueurs les mieux payés de la Ligue des champions !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.