Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Adidas lance des tapis de prière d’extérieur pour les randonneurs

Publié par Léa Lecuyer le 28 Mar 2023 à 9:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque jour, les musulmans sont invités à faire leurs cinq prières dans un temps déterminé. Afin d’aider les randonneurs de confessions musulmanes à pratiquer leur activité sportive sans que leurs obligations ne les gênent, Adidas et Wiggle UK se sont alliés à Muslim Hikers pour développer des tapis de prière d’extérieur.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Être homosexuel n’est pas un crime, c’est un péché » : Le pape François fait une déclaration polémique

Une innovation pour plus d’inclusivité

Alors que le jeûne durant le Ramadan, qui a débuté le 23 mars, est l’un des cinq piliers de l’Islam, la prière en est un autre. Et en exécuter plusieurs dans la journée demande de s’interrompre à de multiples reprises dans ces activités. De quoi amener certains à devoir faire un choix entre leurs occupations et la religion.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Muslim Hikers est un groupe communautaire de marcheurs. Fondé en 2020, leur objectif était d’inviter les musulmans, mais pas uniquement, à sortir de chez eux, en relevant les obstacles qui les dissuadaient régulièrement de la pratique sportive en extérieur.

Islam : Adidas et Wiggle UK vont sortir des tapis de prière d'extérieur pour les randonneurs

C’est ainsi qu’un partenariat est né entre le détaillant Wiggle, la branche Adidas TERREX, spécialisé dans l’équipement de randonnée, et Muslim Hikers. Cela leur a permis de développer ensemble le premier tapis de prière d’extérieur, mais aussi de pouvoir installer des panneaux donnant la direction de la Mecque, dans le Derbyshire, en Angleterre.

La suite après cette publicité

Reste à savoir si cette idée progressiste perdurera dans le temps. Souvenez-vous en 2017, Nike annonçait la commercialisation d’un hijab (voile islamique), adapté à la pratique du running. Malheureusement, après avoir reçu une honteuse vague d’insultes et de menaces, le magasin Décathlon avait décidé de céder à la pression, en renonçant à la commercialisation du produit en France.

À lire aussi : Football : des joueurs autorisés à rompre le jeûne en plein match pendant le Ramadan

Adidas, encore soupçonné de profiter du travail forcé des Ouïghours

La suite après cette publicité

Mais si les tapis, vendus au prix de 20 livres sterling, soit environ 23 euros, sont une innovation qui vise à favoriser l’inclusivité dans les pratiques sportives, il est toutefois possible d’avoir quelques interrogations.

Bien que les marques tendent à répondre aux besoins d’un plus grand nombre de clients, la mode islamique est un marché qui rapporte. Selon le magazine BAB, un rapport de « Dinar Standard Thomson Reuteurs » estimait qu’en 2023, la « Halal Fashion » allait comptabiliser près de 361 milliards de dépenses.

Pour autant, si l’on peut parfois pardonner aux marques de profiter de ce genre de marché pour permettre aux clients de s’offrir des produits plus inclusifs, encore faut-il que l’étape de fabrication ne remette pas en cause leurs engagements.

La suite après cette publicité

En effet, Adidas avait annoncé la fin de sa collaboration avec des entreprises situées dans le Xinjiang, qui exploitent le peuple Ouïghour. Cependant, en mai 2022, la société était de nouveau accusée de traiter avec ces dernières.

À lire aussi : Non-binarité : l’Église anglicane cherche des formules neutres pour parler de Dieu

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.