Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Menstruations : les joueuses de tennis ont enfin le droit de porter des vêtements de couleur

Publié par Alicia Trotin le 19 Nov 2022 à 7:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Imposée en 2014, une règle demandait aux joueuses de jouer avec un short blanc pour le tournoi de Wimbledon. Après de très nombreuses demandes de la part des sportives, le code vestimentaire va être assoupli et autorisera en 2023 les femmes à porter des shorties colorés.

À lire aussi : Serena Williams, c’est fini : la championne de tennis fait une annonce déchirante

Finalistes Wimbldeon 2022
Les finalistes Wimbledon 2022: Ons Jaber et Elena Rybakina

Un changement historique

En juin 2022, la sportive britannique Heather Watson s’était confiée à Eurosport sur le stress que les tenues claires généraient aux femmes durant la compétition. Et elle n’a pas été la seule à se prononcer. Alicia Barnett s’était, elle aussi, confiée auprès de l’agence de presse PA.

« Pendant les pré-qualifications, j’avais mes règles et les premiers jours ont été très lourds, j’étais un peu stressée à ce sujet. Je pense qu’avoir ses règles sur le circuit est déjà assez difficile, mais porter du blanc n’aide pas. »

Pour répondre à cette problématique, particulièrement abordée cette année, les joueuses ont enfin été écoutées. L’évolution du code vestimentaire de Wimbledon marque un tournant décisif dans l’histoire du sport féminin. Le All England Club, club privé organisateur du célèbre tournoi, a annoncé ce jeudi 17 novembre que prochainement les joueuses pourraient porter des shorts colorés ou sombres.

« L’année prochaine, les femmes et les filles participantes au tournoi auront la possibilité de porter des shorties colorés si elles le souhaitentNous espérons que ces ajustements aideront les joueuses à se concentrer uniquement sur leurs performances en éliminant une source potentielle d’anxiété. »

Communiqué de Sally Bolton, directrice du tournoi de Wimbledon

À lire aussi : Le saviez-vous : pourquoi les balles de tennis sont-elles jaunes ?

Wimbledon : des règles strictes

À l’origine, le blanc est une couleur choisie puisqu’il limite l’apparition de taches de sueur, souvent plus visible sur des vêtements colorés. Les règles concernant le blanc à Wimbledon sont très strictes. Les shorts, les jupes et les bas de survêtements, tous doivent être entièrement blancs. Une seule exception, il est autorisé d’avoir une seule bande de couleur, d’un centimètre de large maximum, le long de la couture extérieure. Cette tradition remonte à sa création en 1877, elle avait été mise en place pour mettre tous les joueurs sur le même pied d’égalité. Ainsi, il ne pouvait y avoir aucun jugement sur les origines sociales de chacun.

Or, le stress des règles est un sujet de moins en moins tabou et pour de nombreuses joueuses, tous sports confondus, c’est fondamental de communiquer sur ce point. Le criquet, par exemple, impose également aux femmes de jouer en blanc. Le football avait, lui aussi, astreint les tenues blanches pendant une période. Une règle révolue puisqu’en octobre, l’équipe féminine de Manchester City a annoncé que les shorts ne seraient plus clairs pour 2023.

« Manchester City Women est devenue la dernière équipe sportive à annoncer qu’ils abandonnent le short blanc pour les joueuses.
« POUR SE DÉBARRASSER DU SHORT BLANC: Les géants du football britannique Manchester City et Puma a annoncé que l’équipe
féminine du club ne portera plus short blanc, à partir de la saison prochaine. Il vient après Aston Villa ont été les premiers
Club anglais pour faire le mouvement, suivi par Stoke plus tôt ce mois-ci.

Une enquête de la marque Adidas avait constaté qu’une fille sur quatre abandonnerait le sport lors de son adolescence. Souvent à cause des règles, et de la peur de faire une tache sur les uniformes de sport.

À lire aussi : La très jolie pub inspirante de Nike pour valoriser le sport féminin

0