Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Télé-réalité

Affaire Dubaï Porta Potty : touchée par une affaire de scatophilie, Maeva Ghennam se défend même si elle n’est pas nommée !

Publié par Céline le 06 Mai 2022 à 10:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Suite aux différentes rumeurs liées au Dubaï Porta Potty, comme quoi certaines influenceuses accepteraient la dépravation sexuelle pour de l’argent, Maeva Ghennam a tenu à se défendre.

Affaire Dubaï Porta Potty : Maeva Ghennam se défend même si elle n'est pas nommée !

Instagram

Dubaï Porta Potty : Une affaire préjudiciable pour de nombreuses carrières !

Depuis quelques jours, tout le monde en parle ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette affaire risque d’être fort préjudiciable pour de nombreuses carrières. Si vous avez loupé l’actualité, il s’agit d’accusations de prostitution et de scatophilie auxquelles certaines influenceuses et candidates de télé-réalité s’adonneraient… Et afin de satisfaire les exigences sexuelles des milliardaires, certaines subiraient des violences physiques et du chantage afin qu’elles se livrent à la zoophilie, de la scatophilie… et on en passe. D’horribles révélations qui avaient rapidement visées plusieurs candidates de télé-réalité et influenceuses.

Certaines ont donc pris les devants et ont déposé une plainte contre la personne à l’origine de cette rumeur. Désormais, l’affaire est entre les mains de la justice et bien évidemment, au TDN , on ne manquera pas de vous donner des nouvelles de son avancée !

Maeva Ghennam se défend alors que son nom ne figure pas sur cette liste !

Que les filles dont le nom a été nommé se défendent, c’est compréhensible… Mais on comprend moins que Maeva Ghennnam prenne la parole alors que son nom ne figure pas sur la liste d’Aquababe… Pourtant, en story Instagram, on apprend que des photos d’elle et jumelles ElHimer auraient circulées. Celles-ci auraient été publiées par certaines personnes en étant détournées. « J’ai eu l’occasion de voir des vidéos où la fille se fait ch**r dessus. D’autres où ils ont pris des photos des jumelles et de moi, en jet privé ou en business class« . En effet, des photos des trois influenceuses ont été utilisées pour illustrer des vidéos sur les dérives de la télé-réalité et de l’escorting. Simplement pour illustrer !

Mais elle assure qu’elle est complètement indépendante et qu’elle n’a besoin de personne pour se payer ce qu’elle désire : « Je n’ai pas besoin de sugar daddy, je peux me payer tout ce que je veux ». On espère que Maeva ne subira pas trop les conséquences de toutes ces rumeurs et que les personnes derrière ces réseaux de prostitution qui priveraient les femmes de leur liberté pour les forcer à commettre des choses terrible set traumatisantes seront bientôt identifiés et mis hors d’état de nuire. Mais comme ces réseaux se trouveraient à Dubaï… l’espoir est pour l’instant très mince malheureusement.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0