Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Télé-réalité

Les 10 meilleures répliques de l’histoire de Koh-Lanta

Publié par Sabine le 30 Oct 2021 à 12:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Koh Lanta, autrement intitulée Les Aventuriers de Koh-Lanta lors de la première saison, a fêté ses vingt ans cette année. Autant dire que le succès ne se dément pas et que cette émission qui fait la part belle aux épreuves les plus insolites en situation de survie reçoit un écho plus que favorable.

Des aficionados sont rivés à leur poste de télévision, et vivent les aventures des participants avec enthousiasme et parfois s’identifient totalement. Car chaque saison apporte son nouveau lot de mercenaires, prêts à tout pour être le gagnant, celui qui va rester seul ou seule au monde sur cette île pleine de pièges. C’est aussi la récompense financière qui est un appât.

repliques-cultes-jeu-koh-lanta

Des concurrents qui se lâchent sans faire preuve de lâcheté

Le présentateur vedette Denis Brogniart est devenu une personnalité dès la deuxième saison de Koh-Lanta. Invité sur les plateaux, il a aussi publié un roman « Un soldat presque exemplaire » dans lequel il rend hommage aux blessés de guerre. S’il sait manier la langue, les concurrents de Koh-Lanta en revanche la font parfois fourcher, ont des coups de gueule ou des réflexions inattendues. Faire un florilège de ces expressions est devenu une des activités favorites des internautes. En voici quelques-unes à conserver.

Koh-Lanta : des états d’âme librement exprimés

On s’en doute, les concurrents sont tout tourneboulés à la perspective de se confronter aux autres. Certains essaient de se donner du courage comme ils peuvent :

« J’suis chaud boulette ! Quand j’suis chaud boulette j’peux pas être plus chaud »: c’est Javier durant la saison 12 du Koh-Lanta qui nous rappelle qu’il n’a pas besoin de chauffage pour être à point. On espère qu’il n’a jamais eu à bouillir, car sinon, il aurait pu voir rouge !

« J’ai horreur de perdre, ça me fait des otites » : c’est Moundir dans l’édition 2009 qui nous rappelle qu’il vaut mieux ne pas devenir sourd. C’est tout de même une complication étonnante de cette affection de l’oreille interne. On pense que les autres participants ne sont pas restés sourds à cet appel pour le laisser gagner !

Quant à Ella dans la saison 11, elle n’hésite pas à établir des comparaisons osées en déclarant : « J’ai autant d’énergie qu’une table de jardin en hiver ». Heureusement que dans l’île des aventuriers, il fait toujours beau !

Des prises de conscience qui vont au-delà du jeu Koh-Lanta

Pour certains, Koh-Lanta est un révélateur, ce jeu va vous faire puiser dans vos ressources personnelles. Voilà ce qu’ont découvert certains concurrents :

« Pour être un aventurier, c’est comme le lait. Faut pas être demi-écrémé, il faut être entier »: c’est en 2014 que Moundir a compris la façon d’être dans le jeu. Heureusement qu’il n’a pas voulu ajouter une goutte de lait pasteurisé !

Pour Martin, en 2011, il a redécouvert un principe de physique qui lui a permis d’être gonflé à bloc : « Pour moi, la pression c’est uniquement ce qui sert à gonfler les pneus d’une voiture donc là-dessus, j’ai pas de problème avec ça ! »

Des provocations sans conséquence !

D’autres sont plus critiques et n’hésitent pas à asséner quelques vérités à leurs adversaires. Mais toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ?

« Quand tu parles on dirait que c’est des haltères qui sortent de ta bouche. Tout ce que tu dis c’est lourd ». C’est Moundir qui n’hésite pas à le dire à Sara en 2014. On est bien loin des fleurs qui sortent de la bouche de la princesse !

Pour Régis, qui donne des conseils dentaires à Ahmad en 2020, il faut assumer sa voracité : « Ahmad, j’ai cru comprendre que tu avais les dents longues. Alors je te propose de rentrer chez toi, te les faire limer. »

Enfin, certains font de l’intimidation, mais on peut douter de l’effet lorsque Gwendal a adressé ce tacle à Jamel en 2020 : « Je tape sur le plus costaud de nous tous, ça te fera forcément moins mal qu’aux autres » ! Des paroles qui vont plus loin que ce que l’on voudrait, attention aux retours de bâton !

Les mots de la fin

Pour conclure, certains ont du mal avec les autres ou encore avec les simples règles du jeu.

« Rire c’est rire, mais prendre mon cul pour une tirelire, c’est pas rire ». Même si la rime est riche, le pauvre Javier a compris qu’il fallait placer ses économies ailleurs !

En 2010, Moundir croit bien avoir enfin percé le secret du succès de Koh-Lanta. Dommage que la syntaxe soit fautive : « J’ai bien compris l’objectif du jeu : il n’en restera qu’un et je ferais tout pour faire partie de ce dernier ». Mais on le sait, l’important reste tout de même de participer.

 

Si les concurrents ont laissé des images pittoresques, ils ont aussi émaillé les vingt saisons de Koh Lanta d’expressions cultes qui s’échangent avec plaisir dans le cercle toujours plus grand des amateurs de sensations fortes. N’y aurait-il pas aussi une pointe de perversion ? On se le demande.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.