Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Ce couple vit dans une cabane de boue et de branchages car ils sont allergiques au monde moderne

Publié par Nicolas F le 15 Oct 2021 à 16:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Kate et Alan Burrows se disent « allergiques à la vie moderne ». Ils vivent donc dans une maison construite de terre, de troncs d’arbre et de branchage. Malheureusement, leur maison naturelle est menacée. Le conseil du district leur propose une chambre dans un hôtel, car leur cabane a été construite en 2015 sans permis de bâtir. Mais le couple refuse de déménager, prétextant des conditions médicales.

Le monde moderne les rendait malades

Kate et Alan Burrows disent souffrir d’hypersensibilité chimique multiple (MCS) et ne peuvent pas vivre dans un logement moderne où de nombreux éléments, comme les tapisseries, les peintures, le wifi, l’électricité ou autres décorations manufacturées leur causent des allergies. Selon eux, quand ils vivaient dans leur maison moderne, c’était comme « avoir la grippe en permanence ». Le syndrome du MCS est une véritable maladie chronique qui cause différents maux liés à l’utilisation de divers objets et produits quotidiens chimiquement modifiés.

>>> À lire aussi : « La maison qui tourne » : Cette illusion d’optique affole les internautes

Ils vivent sans eau et sans électricité

En 2015, le couple a abandonné leur maison classique pour se construire une hutte médiévale, à base de boue, de branchages et d’autres éléments naturels. Ils y vivent sans internet, sans électricité et sans eau courante. Ils ont aménagé leur cuisine et leurs toilettes sous une tente, en dehors de leur maison. Ils élèvent leurs propres chèvres, poules et oies.

On leur demande de partir

Selon eux, depuis qu’ils vivent plus proches de la nature, leur santé s’est nettement améliorée. Mais leur petit coin de paradis est menacé, et ils pourraient bien être obligés de venir revivre dans le monde moderne. Le conseil du North Devon, au sud-est de l’Angleterre leur a fait savoir que leur logement avait été construit illégalement, sans permis de bâtir. « Ce n’est clairement pas dans l’intérêt du public de voir des structures apparaitre dans la nature sans avoir reçu de permission », explique un porte-parole du district. Une chambre d’hôtel leur a été proposée, non loin de leur campement. Mais le couple fera tout pour résister.

>>> À lire aussi : Faire brûler de la sauge : des bienfaits incroyables pour votre maison et votre santé

Images : Rex Features
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.