Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Gravement malade, un jeune homme de 21 ans a caché à sa famille qu’il allait mourir, afin de ne pas les angoisser

Publié par Nicolas F le 20 Nov 2017 à 8:35

Une mère a révélé la décision qu’a prise son fils de 21 ans, lorsqu’il a appris qu’il était mourant. Il a demandé à l’équipe de l’Infirmerie royale de Bristol de ne pas avertir ses proches de sa condition. Il voulait épargner à ses parents la douleur de l’imaginer en train de souffrir et l’angoisse de le voir disparaitre. Elle raconte aujourd’hui comment Ben Green, son fils, a combattu seul la maladie et a vécu ses derniers instants dans le silence.

 

Il voulait éviter la souffrance de ses proches

Sa mère raconte au journal local Gloucestershire Live comment Ben Green a vécu sa maladie : « Pour n’avoir rien dit sur ce qui lui arrivait…. Il était un héros. Il voulait me protéger. J’aurais voulu savoir, car j’aurais pu faire quelque chose. Il a souffert en silence, il ne voulait pas que quelqu’un soit au courant. »

 

Il n’a jamais parlé de son diagnostic vital

Le 11 novembre, jour de sa mort, sa mère est tombée sur un message posté sur Snapchat dans lequel il disait avoir « plus peur que jamais ». Même si aujourd’hui sa mère regrette de ne pas l’avoir soutenu dans les moments difficiles, elle reconnait là la personnalité de son fils : « Il se souciait toujours des autres ». Bien sûr ses parents connaissaient sa lutte contre la fibrose kystique, mais ils ignoraient qu’il ne lui restait plus que quelques temps à vivre. Cette maladie héréditaire entraine la formation de mucus dans les poumons et empêche la digestion des aliments.

 

Sa mort a été un vrai choc

Des centaines de personnes sont attendues à son enterrement. Toute sa grande famille sera là pour lui dire au revoir, eux qui n’ont pas pu le faire de son vivant. Ben avait cinq sœurs et quatre frères. Sur la page ouverte aux dons qui permettront de payer ses funérailles, il est écrit : « Comme tout le monde le sait, Ben est décédé brutalement et bien plus tôt qu’on l’imaginait. Ça a été un véritable choc pour notre famille. Il s’est battu contre la fibrose kystique comme un champions et a tout déchiré pendant si longtemps, mais le 11 novembre il n’a pas pu se battre plus longtemps. Il était aimé de tant de personnes ».

Images : SWNS

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.