Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

On l’appelait « le crapaud » avec ses milliers d’excroissances sur tout le corps, voici sa transformation après opérations

Publié par Nicolas F le 20 Nov 2021 à 15:49
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Libby Huffer souffre d’une condition médicale rare appelée neurofibromatose de type 1, qui cause l’apparition d’excroissances non cancéreuses. Elle avait donc des milliers de petites excroissances qui lui poussaient sur le corps, y compris sur le visage. Elle ne risquait rien, mais sa vie était un enfer, à cause de son apparence physique. Aujourd’hui, elle entame une nouvelle vie, depuis qu’elle les a toutes faites enlever. Regardez sa transformation et son nouveau visage, dans la vidéo.

>>> À lire aussi :

Elle décide de changer d’apparence

La suite après cette publicité

Si les tumeurs n’étaient pas dangereuses, elles étaient néanmoins gênantes et parfois douloureuses. Elle a décidé de se faire opérer, à 41 ans, alors qu’elles ont commencé à pousser à l’âge de 16 ans. Lorsqu’elle est tombée enceinte de sa fille, sa condition s’est aggravée, à cause de l’accélération hormonale. En 2016, elle a fait un appel aux dons pour se payer les soins. La méthode utilisée est l’électrorésection, qui consiste à faire une excision électrique des tissus. Elle avait déjà tenté d’autres méthodes mais elles avaient toutes échouées. L’électrorésection lui a coûté 23 500 dollars.

>>> À lire aussi : Cet homme porte ses tumeurs à bout de bras

Elle doit aussi guérir ses blessures émotionnelles

La suite après cette publicité

En tout, ce sont 6000 petites tumeurs qui ont été enlevées. Il lui faut aussi subir des séances de laser, pour réduire ses cicatrices et régénérer la partie supérieure de sa peau. « Il reste encore un long chemin à parcourir pour guérir les blessures émotionnelles que j’ai subies durant toutes ces années », se rend-elle compte. Quand elle était jeune, on l’appelait « le crapaud ». Les autres enfants pensaient qu’elle était contagieuse. Ils l’appelaient aussi « lizard breath » (haleine de lézard, en français), car cela sonnait comme son vrai prénom, Elizabeth. Elle a même fait changer officiellement son prénom en Libby, pour ne plus à se rappeler les moqueries de l’époque.

>>> À lire aussi : Un pêcheur se fait croquer la main par un crapaud de mer !

Crédits : Libby Huffer, Caters News

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.