Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Comment le sex toys pourraient permettre de sauver les tortues ! (vidéo)

Publié par Nicolas F le 31 Juil 2017 à 17:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Les sex toys pourraient servir à préserver les tortues. Afin de réaliser le sexage, c’est-à-dire différencier les mâles et les femelles, ce qui est très difficile, les scientifiques ont décidé de stimuler les tortues à l’aide de sex toys.

 

Les vibromasseurs stimulent les tortues

La suite après cette publicité

Dans la lutte pour préserver les espèces de tortues, il est important de pouvoir récolter des données, notamment concernant le sexe des reptiles. Connaître la proportion de mâles et de femelles puis les répartir pour l’accouplement n’est pas si simple que ça. Les organes génitaux des tortues sont cachés sous la carapace et se recroquevillent complètement lorsqu’ils ne sont pas en période de reproduction. Les chercheurs ont donc compris qu’il fallait trouver une méthode pour réveiller leur libido. Et si ça marche pour les humains… pourquoi ne pas essayer sur les tortues ?

(Donald McKnight)

« On ne fait pas ça par plaisir »

Au lieu de procéder à une entaille dans la carapace pour observer leur sexe, il est beaucoup plus doux d’utiliser un vibromasseur pour faire ressortir le sexe des mâles. En frottant un objet vibrant sur la partie plus molle de la carapace, près de la poitrine, la tortue est stimulée. Les massages lui procurent du bien et provoquent une érection. « Cela permet vraiment de comprendre la population et de réfléchir comment la préserver. Pour ce faire, il est obligatoire de distinguer les mâles des femelles. On ne fait pas ça pour le plaisir. Nous faisons ça car c’est une méthode beaucoup moins intrusive qui permet le sexage », explique Donald McKnight, doctorant à l’Université James Cook en Australie. L’étude de cet universitaire et de ses collègues va plus loin, puisqu’ils étudient aussi l’éjaculation de l’émyde réticulée (une race de tortue).

La suite après cette publicité

(Donald McKnight)

(Donald McKnight)