Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Voyage

Il s’envole pour leur voyage de noces, mais sa femme en surbooking reste à terre

Publié par Gabrielle le 01 Août 2022 à 7:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 24 juillet dernier, c’est la douche froide pour un couple de jeunes mariés. Alors qu’ils ont prévu de faire leur voyage de noces en Corse, la mariée ne peut pas embarquer à cause d’un surbooking. Le jeune homme s’est donc envolé seul, laissant son épouse à Nantes.

La mariée ne peut pas embarquer pour son voyage de noces

Un couple de jeunes mariés a vécu un cauchemar le 24 juillet. Ceux qui venaient de se marier une semaine plus tôt étaient les plus heureux du monde. Mais tout a été chamboulé lors du voyage de noces. Clotilde et son mari ont choisi la Corse comme destination et sont passés par une agence de voyages.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Originaire de Niort, le couple se rend très tôt à l’aéroport de Nantes. Les jeunes mariés se projettent déjà à Calvi dans les heures qui suivent mais leur conte de fées a rapidement volé en éclats. La jeune femme risque de ne pas pouvoir monter à bord de l’avion.

« On m’a appris que je n’avais pas de place. Que j’étais en surbooking et que je ne montrais à bord que s’il manquait des voyageurs » , explique Clotilde à Ouest France. Malheureusement pour le couple, une seule place est libérée et elle ne sera pas attribuée à la jeune mariée.

mariage

Un problème de surbooking qui serait récurrent

Son mari, qui n’était pas en surbooking, a pu embarquer. Il aurait aimé rejoindre sa femme « mais s’il quittait l’avion, il fallait racheter un billet » , confie Clotilde. L’avion décolle finalement sans la mariée qui ne pourra rejoindre la Corse que le lendemain.

« Je vis un mauvais film » , raconte la jeune femme qui était en pleurs face à la situation. Pour le dédommagement, la mariée va recevoir une carte de consommation de 10 euros. Clotilde est très remontée contre son agence de voyages car elle ne savait pas qu’elle était en surbooking.

Mais un détail aurait pu interpeller le couple. La veille, lors de l’enregistrement en ligne, son mari est le seul à avoir pu s’enregistrer. À en croire le gérant de la cafétéria de l’aéroport, le surbooking serait fréquent à Nantes. Il indique voir régulièrement des voyageurs avec une carte de consommation comme Clotilde.

0