Atteinte du coronavirus elle a accouché sous coma artificiel : quelques jours plus tard, l’impensable s’est produit

Dans le contexte actuel, mettre un enfant au monde est une source de stress pour les jeunes mamans. Entre l’angoisse de se rendre à l’hôpital, d’être infectée ou d’infecter le bébé, les futures mamans se rendent parfois à l’hôpital à reculons. Aux Etats-Unis, une femme de 36 ans a accouché sous coma artificiel, alors qu’elle était atteinte du Covid-19, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

>> À lire aussi : Impôt coronavirus : ça pourrait bien être douche froide pour certains Français dans quelques mois

Une femme de 36 ans atteinte du Covid-19 accouche sous coma artificiel !

À 36 ans, Yanira Soriano a dû accoucher dans l’incertitude de voir un jour son bébé. La femme, habitant dans la région de New York, était enceinte et atteinte du Covid-19. Alors que cette dernière est intubée, tout se complique, et les médecins décident de la faire accoucher par césarienne d’urgence. Cette dernière donnera finalement naissance à son bébé, alors qu’elle se trouvait dans un coma artificiel, et sous respirateur. « Nous ne savions pas si elle allait survivre. La plupart des patients sous respirateurs ne survivent pas » explique Benjamin Schwartz, chef de service gynécologie-obstétrique de l’hôpital Southside de Bay Shore.

>> À lire aussi : « Ca m’énerve 2020 » : Helmut Fritz revisite son tube version coronavirus !

La femme rencontre son enfants quelques jours après

Alors qu’elle était enceinte de 8 mois, Yanira a été contaminée par le coronavirus, ainsi que son mari. Admise à l’hôpital et mise sous oxygène, l’état de la jeune femme s’était dans un premier temps détérioré, impliquant l’accouchement d’urgence. Après 11 jours d’intubations, Yanira Soriano se réveille « miraculeusement » . Durant cette bataille pour rester en vie, le désir de rencontrer son fils était très forte. En quelques jours, son état s’améliore et la femme se réveille, prête à serrer son bébé dans les bras. Et pour cette première rencontre, la trentenaire s’est fait accompagner sous les applaudissements du personnel soignant. Mais la fin de l’histoire est positive, puisque la jeune femme a pu serrer son fils dans ses bras. Le nouveau-né a d’ailleurs été testé négatif au Covid-19.

>> À lire aussi : Coronavirus : vers des contrôles d’attestations par les vigiles à l’entrée des supermarchés ?

Source : BFMTV

Publié par Jessy le 19 Avr 2020
0