Attentat de Strasbourg : un complot pour certains gilets jaunes

Après l’attentat meurtrier de Strasbourg dont le bilan se chiffre pour le moment à trois morts et douze blessés, la France est en deuil. Les forces de police sont toujours à la recherche du suspect, en fuite depuis son attaque sanglante près du marché de Noël. Pendant ce temps, de nombreuses thèses complotistes fleurissent sur les réseaux sociaux. Celles-ci remettent en cause la véracité de cet attentat. Certains Gilets jaunes, sûrs de leur fait, les relayent sur leurs groupes Facebook. Ils accusent Emmanuel Macron de vouloir détourner l’attention sur un autre sujet sensible, pour étouffer leur grogne.

Les Gilets jaunes parlent de complot

 

Les Gilets jaunes persuadés d’un complot

« Macron et le gouvernement font exprès de faire un attentat pour instaurer l’état d’urgence pour empêcher les gilets jaunes de faire la révolution. » , « Et voilà !!! Ce qui devait arriver arriva. Un ‘attentat’ déclenché juste au lendemain du discours de Macron et avant le prochain samedi de manifestations… (…) Ils ne prennent pas les gens pour des cons franchement ? » . Tout au long de la soirée, les messages de la sorte ont afflué sur les groupes Facebook des Gilets jaunes. Fortement mobilisés sur les réseaux sociaux, les manifestants les plus radicaux voient dans cette attaque une « manoeuvre du gouvernement ou des services secrets » pour « casser leur mouvement » . « Dites-vous bien que le mec qui veut faire un attentat vraiment, il attend pas qu’il y ait trois personnes dans une rue le soir à 20 heures. Il va en plein milieu des Champs-Elysées quand il y a des millions de personnes et il se fait exploser. Ça c’est un vrai attentat. » avance Fly Rider, alias Maxime Nicolle, l’un des leaders du mouvement contestataire sur sa page Facebook.

 

Le gouvernement dénonce ces propos des Gilets jaunes

De tels propos alors que la France est à nouveau plongée dans l’effroi ont fortement choqué. De nombreux administrateurs de pages influentes des Gilets jaunes ont suspendu les publications ou désactivé les commentaires le temps du recueillement. Ces théories complotistes ont été fermement démenties par le gouvernement. « Chaque fois qu’il se passe des choses ignobles, de l’ignoble se rajoute à l’ignoble » affirme ainsi le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer sur RTL ce mercredi matin. « Je suis indigné par ça, comment peut-on dire des choses pareilles ? Un assaillant a tué trois personnes hier à Strasbourg, des personnes sont entre la vie et la mort. On est clairement dans les thèses complotistes » avance de son côté Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat à l’Intérieur sur France Inter. Nombreux sont les Gilets jaunes à s’être désolidarisés de cette idée d’un complot.

 

 

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 12 Déc 2018
0