Dormir avec un ronfleur réduirait l’espérance de vie

Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui partagent leur vie (et/ou leur chambre) avec un ronfleur, puisque, en plus d’altérer la qualité de votre sommeil, et de vous taper sur les nerfs, cela pourrait bien réduire également votre espérance de vie. C’est en tout cas le résultat d’études diverses menées par des universités très sérieuses comme l’Imperial College of Science de Londres.

ronflement danger santé

 

À lire aussi  : Stop aux ronflements : ces 8 accessoires vont changer radicalement vos nuits et celles de votre partenaire ! 

Plus que les ronflements, c’est le bruit en général qui pose souci. Les scientifiques de l’ICS ont analysé la santé de 140 volontaires habitants près de Heathrow et de trois autres grands aéroports européens. Il apparaît que la pression artérielle des cobayes augmenterait après que ceux-ci aient été exposés à un « événement bruyant » (c’est-à-dire un bruit au-dessus de 35dB) comme le passage d’un avion, le trafic routier ou… Les ronflements ! Puisque c’est bien la puissance du son, et non son origine qui poserait souci.
Et les effets seraient visibles même sans que le sujet n’ait été consciemment dérangé par ces bruits. Ceux-ci sont en plus proportionnels. Plus le bruit est fort, plus la pression artérielle augmente. Chaque 5dB supplémentaire fait monter la pression de 0,66 mmHg. L’étude précise qu’un sujet victime d’hypertension artérielle a plus de chances de développer des maladies cardiaques, des infarctus, des problèmes aux reins ou des démences.

Ronfler : des problèmes d’obésité

En plus de ces problèmes cardiaques, côtoyer un ronfleur provoquerait sur le long terme une surdité. Selon la Queen’s University en Ontario, au Canada, qui a réalisé une étude sur quatre patients exposés à des ronflements entre 15 et 39 ans, tous déploreraient une perte partielle de l’audition. Les résultats sont évidemment à prendre avec des pincettes.  L’oreille touchée serait celle la plus proche de l’origine du bruit, donc du partenaire. Selon les chercheurs canadiens « les ronflements peuvent atteindre 90 voire 120 dB, ce qui reviendraient à dormir près d’une machine industrielle pendant 10 à 15 ans. » Ce n’est pas tout, les ronflements pourraient également provoquer de l’obésité. C’est en tout cas ce qu’avance l’application spécialisée Snorelab (des réserves sont donc également de mises). La raison est très simple: ils ou elles ronflent, donc vous dormez moins, donc vous manquez d’énergie en journée, carence que vous comblez en mangeant. Qui dit manque d’énergie dit aussi manque d’entrain pour faire du sport. Quand on ajoute que, toujours selon l’application, la prise de poids augmenterait les chances de ronfler…

Pour résumer, si jamais il vous arrive de dormir avec quelqu’un atteint de rhonchopathie chronique (le nom scientifique du ronflement), ou si vous êtes vous même atteint de cette forme bénigne d’apnée du sommeil, tournez vous régulièrement pour épargner vos oreilles, puis mangez sainement et faîtes du sport. Ainsi vous devriez pouvoir vous en sortir.

À lire aussi  : La façon impressionnante dont un chiropracteur va faire craquer le dos d’une jeune fille 

En savoir plus sur : - -

Publié par La Rédaction le 02 Déc 2019
0