Elle part faire un footing, traverse la frontière sans s’en rendre compte et se retrouve emprisonner 2 semaines aux USA

Cedella Roman se souviendra longtemps de son voyage au Canada ! Partie faire un footing alors qu’elle était en vacances chez sa mère, elle se retrouve incarcérée pendant 2 semaines !

 

Partie faire son jogging près de la frontière des Etats Unis

Le 21 mai dernier, une jeune étudiante française de 19 ans, Cedella Roman se trouve en vacances chez sa mère dans l’ouest du Canada. Comme chaque soir, elle part faire son jogging le long de la plage qui mène à la frontière des Etats Unis, aux environs de Vancouver.

Vers 19h, elle se dirige vers un petit chemin pour éviter la marée montante avant de repartir en sens inverse.

 

Envoyée dans un centre pénitentiaire à 200 km de son interpellation

Elle tombe nez à nez avec deux agents des services frontaliers américains qui l’accusent immédiatement d’avoir traversé la frontière en toute illégalité. « Je leur ai répondu que je ne l’avais pas fait exprès et que je n’avais aucune idée de ce qui était en train de se passer » a expliqué la jeune femme à une chaîne de télévision canadienne. Elle assure n’avoir remarqué aucun panneau annonçant cette frontière.

 

« Je me suis dit : bon, j’ai peut-être franchi la frontière, ils vont probablement me mettre une amende, me dire de rentrer au Canada, ou juste me sermonner. » La jeune femme est bien loin d’imaginer ce qui va se passer par la suite. Cedella n’étant partie faire son jogging sans aucun papier pouvant attester de son identité, elle se fait aussitôt placer dans un centre de détention pénitentiaire à plus de 200 km de son interpellation.

 

Elle se retrouve contrainte de se séparer de l’ensemble de ses effets personnels, se fait fouiller intégralement avant d’être placée dans une cellule. Elle prend alors conscience de la gravité de la situation.

 

Incarcérée pendant deux longues semaines …

Autorisée à passer un appel, elle contacte immédiatement sa mère Christiane Ferne qui prend la route sans attendre pour tenter de venir en aide à sa fille. Arrivée dans l’enceinte du centre pénitentiaire, elle présente aux autorités américaines tous les documents prouvant l’identité de sa fille. On répond alors à Christiane que les papiers doivent être envoyés aux services d’immigration canadiens pour vérifier leur véracité. Cedella va alors rester incarcérée pendant deux longues semaines avant d’être relâchée le 6 juin.

 

Cette incroyable mésaventure fait malheureusement écho au durcissement de la politique migratoire américaine, depuis l’éléction de Donald Trump qui applique la tolérance zéro à propos de l’immigration illégale.

 

Cedella n’aura désormais plus le droit de fouler le territoire américain pendant 5 ans … Et dire que toute cette histoire part d’un simple jogging !

Publié par Helene le 29 Juin 2018
0