Une femme de 32 ans porte plainte contre Emmanuel Macron

L’année 2018 a déjà été mouvementée pour Emmanuel Macron mais visiblement, 2019 semble encore plus mal engagée. Et elle commence avec une femme de 32 ans qui porte plainte contre le président de la République et son gouvernement.

 

 

Emmanuel Macron, une tourmente qui n’en finit plus

S’il y a bien une année à retenir dans la présidence dEmmanuelle Macron, c’est celle de 2018. Pourtant, ça n’avait pas si mal commencé jusqu’au 1er mai où la France entière découvre Alexandre Benalla lors des manifestations pour la loi du travail. Et tout l’été, nous aurons suivi cette polémique rapidement rejointe par une autre : la hausse des prix du carburant.

 

 

 

Et depuis le 17 novembre, c’est carrément la déconfiture. Entre les gilets jaunes qui exhortent le président de la République a reculé devant un bon nombre de mesures et ce dernier qui semble rester sourd, la colère enfle. À tel point que c’est un dispositif de sécurité drastique qui a été mise en place pour contrer la menace que représentent désormais les manifestants. Et justement, parmi eux, une femme de 32 ans décide de porter plainte contre Emmanuel Macron mais également, contre son gouvernement.

 

 

 

 

Une femme de 32 ans porte plainte contre Emmanuel Macron

Sonia Echaroux fait partie des milliers de Français qui sont contre la politique d’Emmanuel Macron. Et comme tous les samedis depuis le 17 novembre, elle n’hésite pas à enfiler son gilet jaune pour défiler dans les rues d’Amiens en guise de protestation. Le problème, c’est que pour elle, les forces de l’ordre agissent de manière abusive. « J’ai subi une palpation au corps, sur les seins et l’entrejambe de la part d’une policière, devant tout le monde », explique-t-elle au Courrier Picard.

 

 

 

Elle dénonce donc une atteinte à son intimité mais également un dispositif de sécurité excessif avec des « canons à eau », des « charges de la part de CRS », mais également des « envois de grenades lacrymogènes ». Elle explique avoir été touchée à l’abdomen : « une plaie au niveau abdominal de 2,5 sur 3,5 cm .» Excédée, elle décide donc de porter plainte contre le président de la République et son gouvernement. Malheureusement, il n’y a peu de chances que celles-ci aboutissent dans la mesure où Emmanuel Macron bénéficie d’une immunité judiciaire…

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 05 Jan 2019