« La bouche, c’est fait pour manger » : le président ougandais veut interdire le « sexe oral » (vidéo)

Publié par Charlene le 19 Avr 2018

Pas de sexe oral pour le président ougandais

« La bouche, c’est fait pour manger« . Voici ce qu’a récemment déclaré Yoweri Museveni, président ougandais, au cours d’une conférence de presse. Il accuse notamment les « étrangers » d’avoir mis de pareilles idées dans la têtes des citoyens ougandais. Il a également tenu à préciser qu’il publierait un « avertissement » public au sujet de cette pratique sexuelle. Voici ce qu’il a déclaré à la presse : « Permettez-moi de saisir cette opportunité pour mettre en garde publiquement notre peuple contre les mauvaises pratiques promues par les « étrangers » auxquelles ils se sont livrés« .

 

Le président ougandais punit l’homosexualité

L’une de ces pratiques est notamment ce qu’il appelle le « sexe oral« . « Nous connaissons le chemin du sexe, nous savons où se trouve le sexe » a-t-il ajouté. Museveni avait d’ailleurs signé une loi contre l’homosexualité en 2014. Après cela, il était devenu illégal d’être homosexuel en Ouganda. Les habitants du pays risquaient alors la réclusion à perpétuité s’ils avaient des relations homosexuelles régulières. Cette loi stipulait également que les citoyens étaient obligés de dénoncer l’homosexualité. Ne pas le faire était alors devenu une infraction pénale.

president ougandais

Le président ougandais parle peine de mort

Et c’est également en 2014, après l’introduction de cette terrible loi, que le président a tenu des propos douteux sur la fellation ou le cunnilingus. Ou plutôt, le « sexe oral » comme il tient à l’appeler. Il va encore plus loin dans ses propos en affirmant que le sexe oral peut donner des vers. « Vous mettez votre bouche par là, et vous pouvez en ressortir avec des vers, ils entrent dans votre estomac parce que ce n’est pas le bon chemin » a-t-il ajouté. Vous pensez que la traduction laisse à désirer ? On vous propose de retrouver son discours en anglais ci-dessous ainsi que dans la vidéo ci-dessus. En janvier dernier, il enfonçait le clou en déclarant qu’il regrettait sa décision d’avoir arrêté l’exécution de criminels dans le pays. En gros, il veut revoir ses positions quant à la peine de mort. Tout va bien.

Le discours en anglais du président ougandais

« The mouth is for eating »

« Let me take this opportunity to warn our people publicly about the wrong practices indulged in and promoted by some outsiders ».

« We know the adress of sex, we know where sex is ».

« You put your mouth there, you can come back with worme and they enter your stomach because that is a wrong adress »

Comme vous pouvez le constater, aucune erreur de traduction ici. Seulement la preuve d’un discours appartenant à un autre âge et donc, difficile à comprendre. Qu’en pensez-vous ?

Crédit photo / photo à la une : ©Getty Images

En savoir plus sur :