CHOQUANT : un prêtre gifle un bébé en plein baptême, la vidéo indigne la Toile et embarrasse l’Église de France…

 

La vidéo a choqué la Toile.

Les internautes sont indignés. Une vidéo circulant sur internet montre un prêtre s’occupant de baptiser un enfant. Sur la vidéo, que l’ont peut voir en haut de l’article, on voit que dès le début le pauvre bébé se met à pleurer. Mais le prêtre ignore les souffrances de l’enfant et le prend dans ses bras, le serrant beaucoup trop fort. On peut voir que les parents, qui ont une confiance presque aveugle envers le prêtre, ne remarquent rien. Mais soudain, le prêtre gifle l’enfant, ce qui choque terriblement les parents. Le père tente de prendre le bébé dans ses bras, mais le prêtre le retient.

 

Un prêtre gifle un bébé

Ainsi, comme nous le montre la vidéo en haut de l’article, la maman, que l’on voit de dos, tente elle aussi d’agir, mais le prêtre ne veut rien savoir. Une femme demande alors au prêtre de cesser, et le père reprend son fils, qui est presque rouge et qui risque de s’étouffer. La vidéo a été mise en ligne ce mercredi. Chez les internautes, c’est la consternation. L’un d’eux écrit : « maintenant, cela devient trop dangereux d’emmener son enfant à l’Église... », ou encore : « le prêtre serait-il en fin de vie ? Est-il malade ou sénile ? Ou avait-il vraiment le droit d’exercer ? »

 

L’Église de France embarrassée

Le Huffington Post a contacté l’Église de France, qui n’était pas au courant de tels agissements. Pour l’instant, ni le prêtre ni l’Église où s’est déroulée la scène n’ont pu être identifiés. Mais l’Église de France promet des répercussions. Une journaliste du Figaro a quant à elle contacté la famille du pauvre bébé. Ils affirment qu’ils ont poursuivi le prêtre en justice pour avoir violenté leur enfant. L’histoire n’est pas prête de s’arrêter là.

MAJ : selon Libération, le prêtre fautif a été suspendu par son Diocèse, et ne pourrait donc plus célébrer de baptêmes et de mariages.

Un prêtre gifle un enfant un plein baptême

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Charlotte Zuber le 22 Juin 2018
 
0