Une sculpture géante en bouse de vache pour célébrer l’année du coq

 

Chacun fête la nouvelle année selon ses traditions, et il serait bien mal de juger. Pourtant, cette manière étrange de célébrer l’année 2017, en dégoutera plus d’un. Dans la République de Sakha, une région fédérale de Russie, dans le nord-est de la Sibérie, deux frères ont depuis quelques années, instauré une nouvelle tradition. Particulièrement adeptes de l’astrologie chinoise, ils reproduisent chaque année, une sculpture à l’effigie de l’animal qui correspond au signe chinois. En 2017, nous entrons dans l’année du coq. Mais ce qu’il y a d’étonnant c’est la matière première utilisée par les deux sculpteurs… de la bouse de vache.

Une photo publiée par @b.i.t.67 le

Le village de Walba est extrêmement fier de la sculpture de fumier que viennent de réaliser Mikhail Bopposov et son frère. Pourtant, ce n’était pas gagné, Mikhail a dû se faire opérer de la jambe dernièrement et n’était pas certain de pouvoir ériger sa statue à temps. L’ouvrier de 56 ans, est également sculpteur sur glace, mais il préfère le fumier qui reste plus malléable malgré les températures sous les zéros degrés. Il a déjà créé un singe, un dragon et un serpent. Cette année, les villageois peuvent admirer un coq géant en bouse gelée.

La sculpture de 3,5 mètres de haut est érigée au milieu du village. Il a fallu utiliser la bouse de ses 17 vaches pour arriver à un tel résultat. La sculpture est façonnée sur une structure en bois qu’il a d’abord dû fabriquer. Le résultat est impressionnant et attire les photographes du monde entier. Il va falloir attendre que le soleil revienne pour démonter la sculpture qui va commencer à fondre…

La sculpture en fumier, composée de bouse de vaches de Mikhail Bopposov
© b.i.t.67 / Instagram

LES VIDEOS A NE PAS RATER
Nicolas F - le 11 Jan 2017
VOUS AIMEREZ AUSSI
 
0