Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Mort de Nahel : le policier qui a tiré sort du silence

Publié par Alicia Trotin le 30 Juin 2023 à 11:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelques jours, la mort du jeune Nahel âgé de 17 ans, tué d’une balle dans la tête par un policier, a déclenché des scènes de rebellions et de révoltes dans de nombreuses villes françaises. L’agent qui a tiré a été placé en détention provisoire, l’occasion pour son avocat, Laurent-Franck Lienard, d’en dire davantage sur l’action de son client.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Troisième nuit de violences : Emmanuel Macron prend une décision radicale

Le policier demande pardon

La suite après cette publicité

Laurent-Franck Lienard a été reçu sur le plateau de BFMTV pour communiquer les premiers mots de son client depuis le terrible évènement.

La suite après cette vidéo

« Mon client a été extrêmement choqué par la violence de cette vidéo (…) qu’il a vue pour la première fois lors de sa garde à vue. Il est dévasté, il ne se lève pas le matin pour tuer des gens. Il n’a pas voulu le tuer. »

Le policier aurait été véritablement choqué par la situation en voyant les images sur les réseaux sociaux. Il a tenu à présenter des excuses à la famille de la victime.

La suite après cette publicité

« Évidemment, il s’est ému de la mort de ce jeune homme (…) Les premiers mots qu’il a prononcés étaient pour dire pardon et les derniers mots qu’il a prononcés étaient pour dire pardon à la famille. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : Adolescent tué par un policier : Nuit de tensions en banlieue parisienne

L’injustice de trop

La suite après cette publicité

Les violences policières sont au cœur du débat public depuis de nombreux mois. Pour des milliers de personnes présentent dans les rues à l’occasion des multiples marches blanches organisés dans tout le pays, c’est l’injustice de trop. En revanche pour Laurent-Franck Lienard, son client sert simplement de fusible.

« Il comprend qu’il sert de fusible et qu’il sert à calmer les émeutiers (…) ce soir il dort en prison comme le dernier des délinquants (…) Ils réclament la justice. Ils l’ont : le policier est en prison (…) Qu’est-ce qu’ils réclament de plus ? Est-ce que vous cherchez la justice ou est-ce que vous cherchez le chaos ? »

La suite après cette publicité

L’avocat rappelle également le système de la justice française qui applique la présomption d’innocence. Pour lui, l’agent a agi selon la nécessité.

« Au moment où il l’a fait, il a estimé que c’était nécessaire. C’est sa décision et elle est conforme au droit. »

Toutefois, avec les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, les témoins et de nombreux internautes remettent en cause la justesse de cette décision.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Adolescent tué par un policier : Emmanuel Macron s’exprime

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.