Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Adolescent tué par un policier : Nuit de tensions en banlieue parisienne

Publié par Léa Lecuyer le 28 Juin 2023 à 13:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mardi 27 juin, un adolescent âgé de seulement 17 ans a trouvé la mort après qu’un agent de police lui a tiré dessus au motif d’un refus d’obtempérer. Alors que la vidéo principale montrant la terrible scène tourne en boucle sur les réseaux sociaux, cela a conduit à des émeutes dans la soirée.

À lire aussi : Accident mortel dans un parc d’attractions : ce que l’on sait

20 interpellations

La nuit de mardi à mercredi était tendue à Nanterre. Alors que des affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu dans la ville suite au décès de Nahel tué par un policier, vingt personnes ont été interpellées d’après la préfecture des Hauts-de-Seine.

Celle-ci rapporte notamment que des « mouvements sporadiques » apparaissaient dans de nombreux quartiers. À l’instar des images publiées par le média Brut, il est possible d’apercevoir des individus vêtus de noir faisant usage de mortiers d’artifice. Après 3 heures du matin, les « événements » se sont enchaînés, mais auraient cependant connu une baisse d’intensité.

@brutofficiel

À 00H, la tension est toujours tres importante à Nanterre, avec des affrontements avec la police dans de nombreux quartiers.

♬ son original – Brut.

Des incendies ont ainsi été dénombrés. Au-delà des voitures brûlées, une annexe de la mairie se trouvant dans le quartier du Val-Fourée a été « complètement détruite par le feu » selon une publication partagée par Raphaël Cognet, maire de Mantes-la-Jolie. Un acte désapprouvé « très massivement » par « les habitants » du quartier.

Mais si la préfecture de police a affirmé que la situation était « contenue » aux alentours de minuit, les tensions se sont répandues dans certaines zones du département d’Île-de-France et au-delà. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que deux unités de forces mobiles avaient été déployées. Parmi elles, se trouvaient des membres de la CRS 8, groupe spécialisé dans les violences urbaines.

À lire aussi : Énorme incendie à Europa Park en pleine journée : les images sont hallucinantes

Nanterre : la mort de Naël a entraîné d'importantes tensions dans la nuit
Zakaria Abdelkafi/AFP

Le policier placé en garde à vue

Pour rappel, l’agent de police qui a tiré sur Nahel a été mis en garde à vue pour homicide volontaire. Il avait ainsi fait usage de son arme alors qu’il contrôlait le jeune homme avec l’un de ses collègues, ce mardi dans la matinée. Si ce dernier avait clamé la légitime défense, la vidéo circulant sur les réseaux sociaux démontrerait le contraire.

À la suite de quoi, deux enquêtes ont été ouvertes : l’une pour refus d’obtempérer ainsi que tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, et l’autre pour homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique. L’IGPN est aujourd’hui en charge du second dossier.

À lire aussi : Un chien brûlé, poignardé et traîné au sol découvert dans « un état effroyable »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0