TÉMOIGNAGE : Lady Di assassinée par le MI6 et le Mossad

C’est le site Wikistrike qui annonce cette nouvelle choc. Un ex-agent du Mossad, Karl Weizmann (nom d’emprunt), se livre sur sa participation à l’assassinat de la princesse de Galles, pour soulager sa conscience et tenter de se racheter. Voici son témoignage :

© Tim Graham/Corbis

© Tim Graham/Corbis

« Un jour, je fus mêlé au destin tragique de Diana, la princesse de Galles, et de son amant, Dodi al-Fayed, playboy et fils du riche propriétaire du Ritz, Mohammed al-Fayed. Le Mossad, à l’époque, avait décidé de recruter des informateurs permanents au Ritz. C’était une équipe de professionnels dont je faisais partie. On saisissait au vol les propos de ses hôtes, on observait leurs attitudes, notant leurs allées et venues, relevant l’identité des personnes qu’ils fréquentaient. Souvent, les paparazzis agglutinés en permanence devant le Ritz pour mitrailler les prestigieux clients de l’établissement posaient problème. Une armée d’appareils photographiques est toujours un sérieux problème. Des mesures prudentielles s’imposaient, nos visages n’existent pas et n’existeront jamais, peut importe ce qu’on doit faire pour cela.

Lady Diana et Dodi Al-Fayed

Lady Diana et Dodi Al-Fayed

Les jours passaient, les clients arabes et surtout saoudiens se faisaient nombreux. Je me rappelle que le personnel de l’hôtel ne les aimait pas, ils étaient grossiers, vulgaires, et claquaient du doigt pour appeler, hurlant si le service n’était pas assez rapide à leur goût. On avait besoin de recruter un informateur non juif, on fit donc une « approche froide » ; en général, pour recruter un informateur, on dit souvent qu’on travaille pour une société désireuse de réactualiser sa banque de données et qui paye un bon prix ceux qui l’y aident. On ajouta à celui que l’on avait jugé apte que nombre de clients du Ritz détenaient des informations susceptibles d’intéresser la société que l’on représentait. L’homme mordit rapidement à l’hameçon… L’argent est roi en son royaume.

henripaul

Henri Paul, chef adjoint de la sécurité du Ritz, informateur des agents du Mossad et conducteur de la voiture de Lady Di le soir de l’accident.

L’homme en question était fragile, on le harcelait, il noyait son angoisse dans l’alcool. On lui mettait la pression, il arriva un moment où il ne pouvait plus reculer, sinon on balançait à la direction de l’hôtel les informations confidentielles qu’il donnait aux paparazzis pour de belles petites rémunérations de fouine. On le tenait par les couilles, les dossiers qu’on avait sur sa vie étaient une chose qui suffisait à rappeler à cette merde, chef adjoint de la sécurité de l’hôtel, ce qu’on exigeait de lui.

Dernière photo prise avant le drame par des paparazzis. On y voit le garde du corps de la princesse à gauche,

Le dimanche 31 août 1997, à 1 heure du matin environ, un accident de voiture se produisit dans le tunnel de l’Alma : une Mercedes roulant à grande vitesse percuta un pilier de béton armé. Les morts, au nombre de trois, n’étaient autres que la princesse Diana, mère du futur roi d’Angleterre ; Dodi al-Fayed, fils de Mohammed al-Fayed, le propriétaire égyptien des magasins Harrod’s et du Ritz ; et le chauffeur de la Mercedes, notre informateur, Henri Paul. Quant au garde du corps, il était grièvement blessé.

SNN1704DC_682_373681a

La dernière image de Diana

La dernière image de Diana

 Très peu de gens, hors des services secrets israéliens, ont une idée du rôle joué par le Mossad dans la fin tragique de la femme la plus célèbre du monde, ainsi que dans les agences de notation à travers le monde. La méthode est la même : vanité, arrogance, pouvoir, manipulations, secrets. Les humains sont si stupides, personne ne se pose jamais de questions, l’opinion publique a accepté la version officielle de l’accident sans relever les incohérences monstrueuses du dossier.

i383b21j

Mohamed Al-Fayed

Seul un homme, Mohammed al-Fayed, père de la victime, a quant à lui échapper à cette règle ; cet homme tenace, dont le fils a été lâchement assassiné, possède un cerveau et posa à l’époque les bonnes questions qui bien sûr restèrent sans réponse :

 « Pourquoi a-t-il fallu une heure quarante pour conduire la princesse à l’hôpital ? Pourquoi certains photographes n’ont-ils pas restitué les photos prises sur place ? Pourquoi y a-t-il eu un cambriolage cette nuit-là au domicile londonien d’un des paparazzi ? Pourquoi les caméras de télévision en circuit fermé de ce quartier de Paris n’ont-elles pas produit une seule image ? Pourquoi les caméras de contrôle de la circulation n’étaient-elles pas branchées ? Pourquoi le théâtre de l’accident, au lieu d’être isolé, a-t-il été rouvert à la circulation au bout de quelques heures ? Pourquoi, parmi les paparazzis massés à l’extérieur du Ritz, y en avait-il un dont l’équipement était celui d’un photographe d’actualités ? Et qui sont les deux hommes non identifiés qui, après s’être mêlés à la foule des badauds, se sont retrouvés plus tard au bar du Ritz ? Ils ont passé commande en anglais, sans cesser d’observer et d’écouter ce qui se passait, avec une attention soutenue. »

Fleurs déposées en hommage à la princesse devant Buckingham Palace

Fleurs déposées en hommage à la princesse devant Buckingham Palace

Le même tapis de fleurs devant le palais royal, vu du ciel

Le même tapis de fleurs devant le palais royal, vu du ciel

 

La vérité est que c’est moi qui ait pris le contrôle à distance du système électronique de la  Mercedes. Ensuite, cela fut un véritable jeu d’enfants, comme diriger une voiture téléguidée, de faire en sorte que…d’un seul coup…

lady-diana-se-tue-dans-un-accident-de-voiture-sous-le-pont-de-l-alma---o-parisaccidentdiana2

L’assassinat de Lady Diana a été commandité par la Couronne d’Angleterre, et plus particulièrement par le prince Philip, duc d’Edimbourg, et le contrat a été donné au MI6, service de renseignement extérieur du Royaume-Uni et au Mossad. […]

Ladydi

Je demande pardon à Mohammed al-Fayed pour ce crime, ce que je faisais c’était pour l’argent et pour rien d’autre ; je sais que mes excuses ne valent rien, mais j’espère me racheter aux yeux de Dieu en révélant ce que je sais, et n’oubliez jamais ceci : Le racisme n’est pas un défaut, c’est une maladie.

Karl Weizmann »

Rappelons également que le site du Nouvel Obs a reçu une information capitale en décembre 2003 par une source policière ayant eu accès à tous les éléments de l’enquête, ainsi qu’aux compte-rendus des examens médicaux pratiqués après le décès de Lady Diana : La mère de l’héritier du trône d’Angleterre était enceinte (sans aucun doute de son amant Dodi Al-Fayed) au moment de son décès. De plus, il est confirmé que ce dernier comptait lui offrir une bague de fiançailles le soir même, afin de lui demander de l’épouser (elle était divorcée du Prince Charles qui la trompait avec Camilla, son actuelle épouse, depuis le 28 Août 1996). Il aurait été de très mauvais goût d’accueillir au sein de la famille royale un époux musulman, suivi d’un enfant illégitime, d’origine arabe et potentiellement musulman lui aussi.

644421-princesse-diana-lors-bain-foule

UNLAWFUL KILLING : Le film CHOC sur la mort de Lady Di (jamais diffusé en salle ou à la télévision)

 

Autant de révélations qui scandalisent tout un chacun et remettent en cause l’indépendance du système policier et juridique français, qui n’a pas été à même de découvrir le fin mot de l’histoire, si tant est qu’il ai un jour essayé de le faire…

diana_04

Wikistrike appelle dès aujourd’hui à la réouverture de l’enquête sur la mort de la Princesse de Galles, ce qui pourrait faire l’effet d’une bombe sur la monarchie britannique si elle est en effet désignée comme commanditaire de l’assassinat. Et cela accablerait également les services secrets anglais et israéliens (et combien d’autres encore ?) qui agiraient comme de simples tueurs à gages afin de protéger les intérêts d’un groupe de personnes en assassinant un tiers non menaçant. Aux vues de toutes ces considérations, il est probable que l’affaire reste malheureusement en l’état… À moins d’une mobilisation générale, et encore, car il y a longtemps que la voix peuple n’est plus prise en compte par les dirigeants (sauf au moment des élections bien entendu…)

Lisez le témoignage complet sur wikistrike.com

Publié par Anissa Duport-Levanti le 25 Juin 2013
0