Impossible d’uriner discrètement dans les nouveaux urinoirs parisiens ! Les uritrottoirs font scandale !

Si vous vous baladez en plein cœur de Paris, sur l’île Saint-Louis ou au bord de la Seine, vous avez peut-être remarqué les nouveaux bacs à fleurs rouges. Ceux-ci ressemblent un peu à des boites aux lettres surmontées de plantes, sauf qu’il s’agit des nouveaux urinoirs publics, aussi appelés uritrottoirs, qui ont été installés dans le IVe arrondissement de Paris.

 

Les uritrottoirs débarquent à Paris

Les uritrottoirs n’ont jamais posé de problèmes à Nantes, là où a été inventé ce modèle étrange d’urinoirs publics. Dessinés par l’agence de design Faltazi, les uritrottoirs sont des bacs à fleurs rouges, qui invitent les hommes à uriner car un système de compostage s’occupe de récupérer les mixions pour faire grandir les fleurs plantées dans le bac. Le design est sobre et l’allure de ces urinoirs est plutôt chic. Par contre, niveau discrétion, on repassera.

 

Des urinoirs publics et écologiques

L’ex-patronne du Medef, Laurence Parisot, a même tweeté pour l’occasion : « Mais qu’est-ce que cette très ‘élégante’ nouvelle connerie parisienne ? ». Et elle n’est pas la seule à se plaindre. Les riverains ne sont pas vraiment ravis de voir débarquer ces urinoirs publics sur leurs trottoirs. Paola Pellizarri, propriétaire d’un magasin d’art vénitien est choquée par l’apparition des urinoirs. « C’est à côté d’un des plus beaux bâtiments de l’île, l’Hôtel de Lauzun, là où Baudelaire a vécu ». Mais surtout, ce qui fait peur aux habitants, c’est que cet urinoir est installé à dizaines de mètres d’une école primaire, ce qui pourrait « inciter à l’exhibitionnisme ».

 

Ils inciteraient l’exhibitionnisme

En effet, les urinoirs ne sont pas conçus pour cacher grand-chose lorsque les hommes s’y soulagent. Contrairement aux anciens urinoirs en plastique qui gâchaient le paysage, au moins ceux-là permettaient un peu plus d’intimité, ou du moins, empêchaient de voir des choses qu’on n’avait pas envie de voir… Gwendoline Coipeault, une féministe du groupe Femmes Solidaires pointe un autre élément qui la dérange dans l’apparition d’urinoirs publics. Selon elle, l’utilité des uritrottoirs se base sur une proposition sexiste, puisque toute la société doit supporter la vue d’urinoirs pour un groupe d’hommes « qui ne pourraient pas contrôler leur vessie. C’est absurde, personne n’a besoin d’uriner dans la rue », prétend-elle. La polémique ne fait que commencer, car la phase de test va se prolonger et d’autres urinoirs rouges vont peu à peu être installés prochainement dans Paris.

nouveaux urinoirs paris uritrottoirs

Crédits : Twitter/Ken Rutkowksi, Twitter/1jouranantes, Instagram/be_sharkasi, Facebook/Eric Neyndorft, Giphy

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 15 Août 2018
0