Honteux : un bébé phoque échoué sur une plage violenté par un pêcheur (vidéo)

Ce dimanche matin, sur la plage de Malo, les habitants se sont réveillés avec une petite surprise. En effet, un bébé phoque s’est échoué à quelques mètres de l’océan et visiblement, il ne parvient pas à y retourner. Pire, un pêcheur lui aurait même porté un coup de pied ! Heureusement, il a pu être emmené par le centre de soins de la LPA de Calais. Découvrez sa terrible histoire dans la vidéo ci-dessous

>> À lire aussi : Super à l’aise, ce phoque fait des bisous aux plongeurs ! (vidéo)

Le sauvetage d’un bébé phoque

Ce dimanche 15 septembre 2019, face aux immeubles du Grand Pavois, les habitants de Malo se sont réveillés avec une surprise sous leurs fenêtres. En effet, juste en face sur la grande plage, un bébé phoque s’est échoué et semble en mauvaise posture. D’ailleurs, de nombreux promeneurs se sont amassés autour de l’animal pour assister à son sauvetage.

Visiblement, la petite bête revient de loin. Tôt le matin, un témoin aurait alerté la police car il aurait assisté à une scène pitoyable. Un pêcheur aurait repéré le bébé et lui aurait porté un coup de pied. « Je vais la tuer, c’est une saloperie qui bouffe mes poissons » aurait déclaré l’homme avant d’ajouter face aux personnes présentent qui affirmaient qu’elles allaient le dénoncer : « De toute façon je ne suis pas solvable donc les amendes, j’en ai rien à foutre . »

C’est ainsi que rapidement, les autorités sollicitent la ligue protectrice des animaux de Calais. Et ce matin-là, ils arrivent pour procéder au sauvetage de l’animal.

>> À lire aussi : Un cheval tombe dans une piscine et se fait secourir pas les pompiers

Plus petit que la normale

Selon les premières explications, le bébé phoque aurait été piégé par la marée haute sans possibilité de rejoindre l’eau à temps. Mais ce qui surprend surtout les sauveteurs, c’est la taille de l’animal. « C’est un bébé de l’année, les naissances surviennent entre juin et juillet », déclare Chrystel, du centre de soin. « Mais c’est un petit gabarit, il doit peser entre 10 et 15 kilos alors qu’il devrait en faire le double à cette époque de l’année. Et ce n’est pas normal qu’il soit loin de l’eau. »

À l’aide d’un filet, les bénévoles ont pu l’emporter pour lui prodiguer les premiers soins et surtout l’examiner. « On prend en général quarante-huit heures avant de se prononcer.» Rapidement, ils ont promis de donner des nouvelles sur la page Facebook du centre de soins de la faune sauvage de la LPA de Calais.

Des nouvelles de la petite femelle frappée hier à coups de pieds dans la tête par un pêcheur qui l'accuse d'abîmer ses…

Publiée par Sea Shepherd Lille sur Lundi 16 septembre 2019

Publié par Claire le 17 Sep 2019
0