L214 dévoile l’enfer d’un élevage de cochons dans le Tarn (vidéo)

Ces cochons vivent un véritable enfer

En février dernier, l’association L214 qui défend les droits des animaux a effectué une enquête sur les conditions de vie des cochons dans un élevage dans le Tarn. Et les images que vous pouvez voir dans notre vidéo sont insoutenables. En effet l’association a réussi à rentrer dans ces locaux et à filmer le quotidien des animaux. Attention, ces images peuvent choquer.

 

Dans les premières minutes de la vidéo, on découvre un bâtiment totalement délabré. On pourrait penser qu’il a été laissé à l’abandon. Des rats morts gisent sur le sol, des blattes envahissent les coins des murs et le pire… Des cochons vivent dans les pires conditions possibles.

 

Gisant dans leurs excréments, ces animaux se retrouvent plongés dans le noir, entassés les uns sur les autres. Certains sont même morts et laissés avec leur congénères vivants. Les conditions d’hygiène ne sont, en effet, clairement pas respectées.

 

Dans la vidéo de L214, on y voit des cochons laissés toute la journée dans un taudis, ils ne sortent jamais et ne voient jamais le jour. Beaucoup sont aussi blessés, et les plaies s’infectent rapidement. Certains cochons lèchent même les plaies de leurs congénères. C’est ignoble. Cela reflette la réalité « d’un élevage intensif d’engraissement de porcs ». L’élevage en question se trouve dans le département du Tarn, à Peyrole.

 

L’association L214 ne sait pas laisser faire

L’organisation a distribué la vidéo à la presse aujourd’hui et elle fait déjà beaucoup de bruit. La L214 explique avoir dénoncé l’éleveur et les conditions de vie et d’hygiène dans lesquelles ils laissent ces cochons.

 

En effet, dans la vidéo, on voit très bien que beaucoup de ces cochons possède de graves blessures. Et ces derniers, que le propriétaire doit isoler pour ne pas risquer une infection, sont tout bonnement mélangés avec les autres cochons. Cela « ne conduit qu’à aggraver l’état d’infection de leurs plaies ». De plus, plusieurs de ces cochons ont eu la queue coupée ou arrachée comme on peut le voir dans la vidéo.

 

L214 a prévenu la Direction départementale de la Protection des Populations (DDPP) du Tarn. Elle compte aussi porter plainte contre l’éleveur « pour maltraitante par négligence ». De plus, l’association vient de créer une pétition afin de récolter le maximum de voix pour fermer cet élevage.

 

Mais dans le reportage que France 3 a effectué sur l’élevage, la  DDPP affirme que l’élevage a déjà eu un contrôle datant de 2014. Et qu’une inspection a eu lieu le 11 avril dernier. Si l’inspection prouve qu’il y a eu un manquement des règles, alors les autorités chargées de l’affaire pourront faire fermer l’élevage.

 

Source : L214

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jeanne Tilly le 12 Avr 2018
0