Parents seuls en confinement avec les enfants: Bruno Le Maire fait une grande annonce pour les finances des foyers

C’est ce que Bruno Le Maire assure : « les femmes seules qui vont garder leurs enfants » dès le lundi 16 mars, et « qui ne bénéficieront pas forcément du chômage partiel » se verront toucher des « indemnités journalières. » 

Bruno Le Maire parents seuls

>>> À lire aussi : Coronavirus: Pékin soupçonne les Etats-Unis d’avoir apporté le virus en Chine

Bruno Le Maire fait une importante annonce sur BFMTV

Dès ce lundi 16 mars, les parents seuls se verront verser des « indemnités journalières. » Car, ils devront garder leurs enfants chez eux, durant le confinement. C’est ce que Bruno Le Maire a annoncé sur le plateau télévisé de BFMTV.

En effet, le ministre de l’Économie et des Finances a indiqué que les parents seuls qui doivent gérer leurs enfants à cause de la fermeture des crèches, écoles, lycées et universités, toucheront une aide financière de l’État.  

« Les femmes seules toucheront des indemnités journalières pour pouvoir garder leurs enfants », déclare le ministre.

>>> À lire aussi : Arnaque : ces nombreuses escroqueries concernant le coronavirus inquiètent la police

Les parents seuls qui doivent garder leurs enfants percevront une indemnité journalière

Le ministre a évoqué la situation de « ces femmes seules, qui vont garder leurs enfants, qui ne bénéficieront pas forcément du chômage partiel, et qui ont besoin d’être indemnisées. » Aussi, Bruno Le Maire a évoqué le cas des aides-soignantes qui devront, d’après lui, bénéficier de « dispositifs spécifiques. » 

Ainsi, il explique : « Sur la seule ville de Paris, vous avez beaucoup de femmes soignantes qui vont être obligées de garder leurs enfants. » D’ailleurs, le ministre trouve que cela doit aller au-delà des indemnités. Il estime qu’il faudra organiser des « modes de garde spécifiques pour qu’elles puissent aller travailler. » 

Pour rappel, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le jeudi 12 mars, la fermeture des crèches, écoles, lycées et universités jusqu’à nouvel ordre. Cela vise à éviter que le coronavirus se propage davantage.

>>> À lire aussi : Raconter des ragots est bon pour la santé, et des études le prouvent

Publié par Manon le 16 Mar 2020
0