Shrek revient dans un reboot réalisé par le créateur de « Moi, moche et méchant »

C’est une bonne nouvelle pour les fans de l’ogre vert, Shrek. Après une suite longtemps attendue en 2017, c’est finalement le réalisateur de « Moi, moche et méchant » qui s’y colle et qui annonce un prochain reboot de la saga.

Le retour de Shrek au cinéma dans un reboot très attendu

On ne l’avait pas vu depuis 2010 et le voilà de retour sous la direction de Chris Meledandri, le créateur de Moi, moche et méchant. En effet ce dernier annonce un reboot de la saga qui devrait nous faire replonger dans l’univers de Shrek, Princesse Fiona et de l’Âne. La dernière fois qu’on les a vus tous réunis c’était dans Il était une fin et dans le spin-off Le Chat Potté sorti en 2011 au cinéma.

 

Nous attendions la suite d’un cinquième épisode avec impatience. D’ailleurs, la suite des aventures de l’ogre vert avait été annoncée en 2017 pour une sortie en 2019. Mais depuis, rien. C’est la panne. Michael McCullers, scénariste d’Austin Powers, avait pourtant terminé le scénario. Il avait même évoqué une  » réinvention nécessaire «  dans l’histoire. Mais c’est finalement Chris Meledandri, le créateur de Moi, moche et méchant, qui s’y colle et confirme un prochain reboot.

 

shrek-reboot-createur-moi-moche-et-mechant-chat-bottéjpg

Chris Meledandri, le créateur de Moi, moche et méchant, annonce le reboot de Shrek

 

Le rebbot de Shrek : entre réinvention et nostalgie

À en croire Chris Meledandri, on devrait donc s’attendre à voir débarquer Shrek et Le Chat Potté prochainement sur nos écrans. Dans une interview donnée au Variety, le producteur explique que le but était de  » trouver quelque chose qui donne l’impression qu’on ne fait pas simplement une suite de plus « .

 

Il accorde également une attention toute particulière aux voix originales que sont celles de Mike Myers (Shrek), Cameron Diaz (Fiona), Eddie Murphy (l’âne) et Antonio Banderas (le Chat Potté). « Quand on se souvient de ces performances vocales, on se rend compte qu’elles sont incroyables « , explique-t-il. Et il continue : « et même si on pourrait très bien plaider pour une réinvention totale, je me retrouve confronté à mes propres sentiments nostalgiques qui me poussent à vouloir revoir ces interprétations. »

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 07 Nov 2018
0