Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Je savais qu’il n’allait pas faire long feu » : Vincent Cassel fait de tristes révélations

Publié par Mia le 30 Jan 2023 à 20:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Papa d’une jeune fille prénommée Deva, l’acteur Vincent Cassel est un véritable papa poule. Pour cause, ce dernier a décidé de donner tout son amour à sa famille, et ce, après avoir perdu son propre père. C’était en 2017. Dans un entretien pour Sept à Huit, diffusé ce 29 janvier 2023, Vincent Cassel s’est justement confié sur cet épisode difficile de sa vie : la disparition de son papa. Il se confie à cœur ouvert.

À lire aussi : Vincent Cassel : l’acteur quitte en urgence le plateau de C à Vous pour une raison inconnue

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Vincent Cassel : son père ne voulait pas qu’il fasse du cinéma

En véritable papa de l’année, Vincent Cassel attache beaucoup d’importance à la famille. C’est ce qu’a révélé l’acteur dans un entretien accordé à Sept à Huit ce 29 janvier. Présent à la télévision dans le cadre de la promotion du nouvel opus d’Astérix et Obélix dirigé par Guillaume Canet, ce dernier qui incarnera Jules César a profité de cette occasion pour se confier sur sa carrière d’acteur. Mais aussi sur son passé et sa vie de famille.

Notamment, Vincent Cassel a expliqué avoir été totalement bouleversé par un événement de sa vie, survenu en avril 2017. En effet, Vincent Cassel a perdu son père cette année-là. Jean-Pierre Cassel est parti à l’âge de 74 ans. Lors de cet entretien, l’acteur a également avoué que son papa ne voulait pas qu’il fasse du cinéma à l’origine. Mais, finalement, la passion l’a emporté et son père a fini par être très fier de son fils et de son parcours.

« Je pense qu’on ne peut pas diriger ses enfants dans ce genre de carrière, parce que c’est tellement incertain. Et c’est tellement frustrant et abîmant. Surtout si ça ne marche pas. C’est un truc où on vous refuse pour la gueule que vous avez, pour ce que vous dégagez » , explique Vincent Cassel. Selon lui, son père était davantage inquiet pour l’avenir de son fils. « Je pense que d’envoyer vos enfants dans ce genre de direction, ça serait assez criminel. Je pense que ce sont des directions qu’on prend à partir du moment où on a une réelle passion » , ajoute-t-il. « Mais il a vu que c’était un choix qui m’était propre. Et qu’en fait, je le faisais non pas pour faire comme lui, mais je le faisais parce que c’était devenu un moyen pour moi de m’exprimer et d’exprimer l’énergie que j’avais en moi » , a déclaré Vincent Cassel.

vincent cassel (2)

À lire aussi : « J’ai pété un câble… » : Guillaume Canet se confie sur son pire tournage

Le père de l’acteur devait jouer dans un film avant sa disparition

Après les révélations de Stéphane Tapie au sujet de son père, Vincent Cassel a expliqué que son paternel était lui-même acteur, un milieu qu’il connaissait donc bien. C’est pour cela qu’il aurait voulu protéger son fils. Il devait même jouer le rôle d’un gangster dans le film Mesrine, en 2017. Mais, ce dernier a disparu avant que le tournage n’ait lieu.

Abonnez vous à la Newsletter gratuite TDN

« En fait c’était comme ça. C’était ma manière de me construire. En fait, on devait faire Mesrine, où Mesrine vient voir son père qui meurt d’un can*er. Et l’histoire qui est terrible, qui montre beaucoup l’humour qu’il avait. Je savais qu’il n’allait pas faire long feu. Et je lui dis : ‘Mais Papa, t’es sûr, quand tu vas sortir de là, est-ce que t’as vraiment envie d’aller faire un mec qui meurt dans un hôtel d’un cancer ?’ Il m’avait répondu : ‘Ça, au moins, je suis sûr de bien le jouer » , a confié Vincent Cassel, ému.

À lire aussi : Gilles Lellouche : plus 20 kilos sur la balance pour incarner Obélix… Le secret de sa prise de poids

0