Trottinettes électriques : Et si elles polluaient autant que les voitures ?

Les trottinettes électriques ont la vie dure. En même temps, il fallait s’y attendre, quand on se rend compte de la manière dont les velibs ou les autolibs étaient traités dans des villes comme Paris, il semblait évident qu’un petit engins aussi frêle qu’une trottinette voit sa durée de vie réduite drastiquement.

Aussi, en plus d’être détériorées, de nombreuses trottinettes sont jetées ou abandonnées dans la nature et retrouvées quelque fois au fond de la Seine ou encore de la Méditerranée. Cela pose un gros problème et a poussé des scientifiques à se pencher sur la question suivante, les trottinettes électriques sont elles vraiment écologiques?

trottinettes

>>> A lire aussi: Attention!  Les trottinettes électriques peuvent causer des traumatisme dentaires  

La trottinette électrique: pas si verte que ça

Alors que les constructeurs de ces petits bijoux de technologies électriques prônent une mobilité éco responsable à travers leurs trottinettes, la réalité est bien moins glorieuse.

À en croire une étude publiée par trois scientifiques de l’Université d’État de Caroline du Nord les trottinettes n’éliminent pas les émissions de dioxyde de carbone de leur passager. En effet selon leur calculs, le coût environnemental d’un trajet en trottinette serait de 125 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru. C’est l’équivalent de ce qu’émet en moyenne un véhicule neuf en 2018 en France.

Si cela parait invraisemblable, Jeremiah Johnson, l’un des scientifiques qui a travaillé sur l’étude explique qu’il faut prendre en compte la fabrication mais aussi la prise en charge des trottinettes électriques pour comprendre d’ou viennent leurs émissions. « Il est important de prendre en compte tous les facteurs environnementaux pertinents, notamment les matériaux et l’énergie nécessaire à la fabrication des trottinette, l’impact de leur récupération quotidienne pour les recharger puis les répartir à nouveau et l’électricité qui sert à charger leur batteries ».

>>> A lire aussi: Trottinettes électriques: Les nouvelles régulations prennent effet aujourd’hui, mais qu’elles sont elles? 

Une pollution indirecte

Voilà donc d’ou vient le problème. Si la trottinette en elle même n’émet pas de dioxyde de carbone, tout le travail autour de son fonctionnement, lui, pollue.

Dans un premier temps, il faut prendre en compte la fabrication et l’assemblage de trottinettes électriques et calculer l’empreinte environnementale de celles ci. Ici on se rend compte que l’extraction des matériaux nécessaire à la fabrication des ces petits bolides pollue déjà énormément.

Mais ce n’est pas tout. Le problème est aussi lié aux moyens de récupération des trottinettes. En effet les compagnies comme Lime ou Bird font appel à des sous-traitant pour récupérer les trottinettes déchargées en fin de journée et les redéployer le matin. D’autres sont même des particuliers, qui parcourent les rues des villes à la recherche de trottinettes à recharger. L’équipe de scientifiques estime ainsi que les kilomètres parcourus par ces petites mains dans des véhicules personnels pas forcément électriques représente 40% des 125 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru calculé pour ce deux roues.

Aussi, l’étude montre un point très important. Les trottinettes sont utilisées sur de courtes distances et ne servent que très rarement à remplacer les voitures. En réalité elles sont une alternative à la marche, au vélo, ou au transport en commun qui sont des moyens de transport dont l’empreinte carbone est moindre.

>>> A lire aussi:Un automobiliste croise un homme en trottinette sur le périphérique 

Source : Slate

En savoir plus sur : - - -

Publié par Delphine le 11 Août 2019
0