Drame : Une fillette de 10 ans torturée à mort lors d’un rituel exorciste

C’est un drame qui suscite de plus en plus l’émotion sur la toile. En Algérie, une fillette de 10 ans est morte torturée après avoir fait l’objet d’un rituel exorciste. Pour le moment, l’enquête est en cours alors que déjà, l’information crée l’indignation sur les réseaux sociaux.

>> À lire aussi : Une mère tue son enfant de 3 ans pour pouvoir partir en vacances

Algérie : une fillette de 10 ans meurt torturée

En Algérie, c’est un véritable drame qui se déroule dans une maison familiale. Ce jour-là, une fillette de 10 ans est soumise à un rituel exorciste par un « guérisseur » ou raki. Mais malheureusement, l’enfant est torturé à mort et les résultats de l’autopsie sont glaçants. C’est ainsi qu’ils décrivent une enfant « ayant subi des sévices durant une roqya à laquelle elle a été soumise dans sa maison familiale.»

Et loin de s’arrêter là, ils stipulent que « le corps de la fillette portait des traces de coups et de brûlures.» Rapidement, le parquet de Guelma se saisit de l’affaire et arrête un individu qui pratique la roqya. La fillette est immédiatement conduite aux urgences et décédera quelques minutes après son arrivée. Le parquet ordonne une autopsie et l’ouverture d’une enquête.

algerie-une-fillette-de-10-ans-torturee-a-mort-lors-dun-rituel-exorciste

>> À lire aussi : Des parents tuent leur fils de 7 ans… Ce que les médecins ont trouvé dans la main de l’enfant est déchirant…

Le choc et l’indignation sur les réseaux sociaux

Alors que cette histoire se déroule dans une petite bourgade de l’Algérie, elle dépasse rapidement les frontières et commence à se propager sur la toile. À tel point qu’aujourd’hui, les internautes sont sous le choc et n’hésitent pas à exprimer leur colère. Sur place, une correspondante de la radio algérienne et condamne cet acte « abominable commis par un charlatan »et s’interroge : « Jusqu’à quand ces crimes vont se poursuivre.»

Quant à d’autres, ils critiquent une couverture médiatique bien trop minime « malgré la cruauté des faits commis par ce charlatan ». « On va faire semblant longtemps de pas voir (…), la fillette de dix ans torturée et tuée par un raki à Guelma ? » demande le journaliste Akram Kharief, directeur du site MENA Defense.

Source : 20 Minutes

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 01 Juin 2020
0