Incarcérée à tort depuis 35 ans, elle touche 3 millions $ de compensation

Cathy Woods détient le triste record d’avoir été la femme incarcérée le plus longtemps à tort aux États-Unis. Elle a vécu 35 ans en prison, condamnée pour un meurtre qu’elle n’a jamais commis. Libérée grâce à l’invention de l’analyses ADN, qui a permis d’identifier le vrai meurtrier, elle a reçu aujourd’hui 3 millions de dollars de compensation. Regardez la vidéo pour découvrir sa triste histoire.

> À lire aussi : Emprisonné pendant 45 ans à tort : il reçoit une somme astronomique en guise de dédommagement

Cathy Woods avoue un meurtre alors qu’elle est internée en hôpital psychiatrique

En 1979, Cathy Woods avoue le meurtre de Paula Baxter, une étudiante tuée avec de coups de couteau et tabassée, en 1976. À ce meurtre, est lié un deuxième meurtre, dont Cathy Woods sera également accusée. Lorsqu’elle avoue le meurtre, Cathy Woods est internée en hôpital psychiatrique et n’aurait jamais dû être interrogée. Son état était instable et sa santé mentale ne lui permettait pas de répondre aux questions des enquêteurs. Selon les témoignages, elle aurait avoué le meurtre car elle souhaitait bénéficier d’une chambre privée dans l’hôpital mais elle n’avait pas été jugée comme suffisamment dangereuse. Pour en bénéficier, elle a accepté de raconter qu’elle avait tué une femme à Reno.

> À lire aussi : Une erreur judiciaire le fait enfermer à tort pendant 31 ans, il reçoit 70€ en guise de dédommagement à sa sortie de prison…

Malgré son état instable elle est condamnée pour deux meurtres qu’elle n’a pas commis

En 1980, la Cour suprême du Nevada rejette sa condamnation, mais un deuxième procès la condamne à nouveau en 1984. Cette fois-ci, la Cour suprême confirme la décision de justice. Durant ces années de prison, elle clamera son innocence, répétant même qu’elle ne se souvenait pas d’avoir fait les aveux.

> À lire aussi : Il vole un vélo à 17 ans… 12 ans plus tard, il est toujours en prison et n’est pas prêt d’en sortir

En 2015, elle est sauvée par une analyse ADN

En 2015, après 35 ans de prison, elle est sauvée par la science. Un mégot de cigarette retrouvé sur les lieux du crime a été analysé. L’analyse ADN a permis d’identifier un homme connu des autorités, Rodney Halbower. Rodney Halbower était déjà incarcéré depuis des années dans l’Oregon, surnommé le Tueur de Gypsy Hills pour des meurtres commis dans la région de la baie de San Francisco. Il est aujourd’hui accusé d’être l’auteur de six viols et meurtres. Il était en prison à l’époque pour le meurtre de deux d’entre elles. Depuis que l’ADN l’a également identifié comme étant l’auteur des meurtres de Paula Baxter et Veronica Cascio, les deux victimes dont Cathy Woods était accusée d’être leur meurtrière, il purge dorénavant une peine supplémentaire pour ces deux meurtres.

> À lire aussi : Il a vécu 46 ans en prison pour un crime qu’il n’a pas commis : à 65 ans il découvre la liberté

Cathy Woods a reçu une compensation de 3 millions de dollars

Aujourd’hui, Cathy Woods, âgée de 68 ans, vit dans l’État de Washington auprès de sa famille. La Commission du comté de Washoe vient de lui accorder une compensation de 3 millions de dollars pour sa conviction. Le comté a présenté ses excuses à Cathy Woods, déclarant que « bien que l’argent compense rarement la perte de liberté d’un individu, le comté de Washoe espère sincèrement que l’arrangement financier sera utilisé de manière adéquate pour prendre soin de la famille Woods ». Parallèlement, une autre demande de compensation vient d’être envoyée par les avocats de la plaignante. Une loi vient de passer cette année au Nevada, permettant aux victimes d’erreurs judiciaires de prétendre à une compensation de 3,5 millions de dollars de la part de l’État.

> À lire aussi : Tokyo : Quand les seniors vont délibérément en prison pour pouvoir manger

Crédits : AP, The Innocent Project, Murderpedia, FBI

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 31 Août 2019
0