Elisa Pilarski : « Putain, il m’a mordu il faut l’euthanasier ! » a crié Christophe Ellul à propos de leur chien

Depuis le décès d’Elisa Pilarski, son compagnon Christophe Ellul ne cesse de défendre son chien Curtis, suspecté d’avoir mordu à mort la jeune femme enceinte. Mais, encore une fois, un nouvel élément vient confirmer les doutes des enquêteurs…

Elisa Pilarski

L’un des cinq chiens d’Elisa Pilarski et de son compagnon Christophe Ellul est dans le collimateur des enquêteurs.

L’un des cinq chiens d’Elisa Pilarski et de son compagnon Christophe Ellul est dans le collimateur des enquêteurs. Il s’agit de leur chien Curtis qui, le jour du drame, se promenait dans une forêt de Retz (Aisne) avec la jeune femme enceinte de six mois. Son corps sans vie a été retrouvé près d’un ravin par son compagnon pendant qu’une chasse à courre se déroulait sur ce même lieu.

Selon BFM, Curtis « présentait des signes de dangerosité » . Et plusieurs éléments le confirmerait, laissant les enquêteurs en plein doute sur la culpabilité de l’animal.

Après la découverte du corps d’Elisa Pilarski, son chien aurait mordu plusieurs personnes dont son maître.

Quelques heures après le drame, Curtis a été pris en charge par un membre de la famille du couple qui l’amenait voir un comportementalisme. Ce dernier remarque que l’animal commence à mordre sa laisse ainsi que les vêtements de son accompagnateur.

Un comportement qui a amené le spécialiste à écrire dans son rapport : « ça a pu commencer comme ça » .

Direction le chenil pour l’animal, désormais suspecté d’avoir tué sa maîtresse. Mais lorsque Christophe Ellul vient le récupérer, il se fait mordre par son propre chien. « Putain, il m’a mordu il faut l’euthanasier! » , a-t-il lancé devant les gendarmes. Des propos non niés par l’entourage du jeune homme.

Toutefois, ils précisent qu’il aurait pu tenir des « propos confus » ce jour-là car il était « sous tranquillisants » depuis le drame.

Pour rappel, Curtis a en suite été envoyé dans une fourrière où une bénévole a été mordue par le chien. « Les témoins de la scène ont été forcés de ‘lui donner des coups de chaise pour lui faire lâcher prise' » , a raconté la vétérinaire sur le plateau de BFM.

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : le terrible destin de Curtis s’il était coupable

Décès d’Elisa Pilarski : Christophe Ellul défend son chien Curtis

D’autres éléments troublants ont poussé les enquêteurs de la PJ de Creil à se pencher sur la piste Curtis. Toujours selon BFM, Elisa Pilarski aurait été mordue par l’un de ses chiens quatre mois avant sa mort. Une information rapportée aux policiers par un collègue de Christophe Ellul qui affirme avoir vu dans le téléphone du jeune homme une photo de la main de la victime avec une morsure de 4 centimètres.

Curtis serait-il responsable de cette morsure ? Pour Christophe Ellul, les enquêteurs vont droit dans le mur. Ce jeudi 20 février, il a publié sur Facebook un document médical prouvant, selon lui, que cette morsure a été causée par un chat.

« Phlegmon du majeur de la main droite suite à une morsure de chat survenue il y a 72 heures » , est-il écrit.

Il demande alors à ce que les droits de Curtis « soient respectés » et pointe du doigt les conditions dans lesquelles il a été pris en charge après le drame. « Il faut que Curtis soit transféré dans une structure adaptée, avec des professionnels compétents pour gérer son traumatisme » , explique-t-il avant d’ajouter : « Je ne vais plus rester dans le silence, nous allons nous battre jusqu’à son transfert » .

>>> À lire aussi : Elisa Pilarski : son compagnon livre sa vérité à travers un récit glaçant

Publié par Eugenie le 21 Fév 2020
0