Cette étudiante aurait été virée par sa propriétaire parce qu’elle est infirmière

Encore un acte de courage et de solidarité envers notre personnel soignant pendant cette épidémie de coronavirus. Près de La Rochelle, une étudiante en institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) a été expulsée par sa propriétaire. Cette dernière affirme portant que c’est à cause du caractère de la jeune femme.

A lire aussi : Coronavirus : Une infirmière trouve un petit mot absolument révoltant sur son pare-brise

Une propriétaire aurait expulsé cette étudiante car elle est infirmière

A Périgny, en Charentes-Maritimes, une jeune infirmière, étudiante en troisième année aurait été expulsée à cause de sa profession. Sa propriétaire, âgée de plus de 70 ans, avait peur qu’elle ramène le coronavirus de l’hôpital. Cette étudiante s’est confiée à nos confrères de Sud-Ouest. « Etant réquisitionnée à l’hôpital de La Rochelle, elle avait peur que je la contamine » , raconte cette jeune femme.

« Elle est devenue distante avec moi. Elle téléphonait à ses enfants en pleurs car elle avait peur pour elle”, complète cette infirmière, qui faisait de son mieux pour rassurer sa propriétaire. Cette dernière avait “mis en place un protocole de désinfection à la javel après mon utilisation de la douche, des toilettes, ce que je peux comprendre”, assure l’étudiante. Mais ce samedi matin, c’était la goutte d’eau pour cette septuagénaire.

A lire aussi : Atteinte du Covid-19 et épuisée, cette infirmière a commis l’irréparable

Virée à cause d’un éternuement

Ce samedi 28 mars, la jeune femme a eu le malheur d’éternuer pendant son petit-déjeuner. Alors que la plupart des gens répondent « à tes souhaits », sa propriétaire lui a demandé de partir. “Tu te casses. Il est hors de question que tu nous contamines tous” aurait entendu cette infirmière.

La vieille femme pensait donc que cette jeune étudiante était malade. Celle-ci a alors refusé de quitter les lieux et a téléphoné à sa sœur pour lui raconter la situation. Dans le même temps, la septuagénaire appelait ses fils pour qu’ils interviennent.“Ils criaient que je descende, l’un d’eux a tambouriné à ma porte et me criait de sortir. Il a essayé de rentrer dans la chambre mais je bloquais la porte”, détaille l’infirmière qui aurait été insultée.

La jeune infirmière a déménagé

Alertée par la sœur de la victime, la police est intervenue. Huit agents se sont alors expliqués avec la propriétaire et ses fils, sans émettre de verbalisation. Cette jeune infirmière a désormais quitté les lieux et vit chez une amie.

Interviewée par le quotidien régional, la septuagénaire donne une autre version des faits et dédouane ses deux fils, qui n’auraient pas insulté la jeune femme. “C’est une caractérielle. Comme elle va à l’hôpital, je lui ai dit qu’il fallait qu’elle prenne des précautions. Ça ne lui a pas plu”, raconte la propriétaire. Sa locataire qui “prenait ses aises » à son goût. « Je n’étais plus chez moi” ajoute-t-elle. “Si j’avais su, je ne l’aurais pas prise” , conclut gentiment la vieille dame.

A lire aussi : Coronavirus : Une infirmière trouve un petit mot absolument révoltant sur son pare-brise

Source : Capital

En savoir plus sur : - - -

Publié par Tom le 01 Avr 2020
0