Un homme pénètre chez un inconnu avec une machette pour pratiquer un jeu sexuel… et la justice le laisse partir

Un homme a été arrêté après être entré chez un inconnu, tenant une machette dans ses mains. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’homme a été relâché et n’a pas été inquiété par la police. Pourquoi ? Les explications de l’homme ont convaincu le tribunal, qui l’a laissé partir. Pour ajouter encore plus de mystère à ce faits-divers, il s’inscrit dans le cadre d’un jeu sexuel violent. Que s’est-il passé ?

> À lire aussi : Le Frex : la nouvelle tendance sexuelle qui consiste à faire du sexe avec un(e) ami(e) serait très bonne pour la santé mentale

Un homme avait loué les services de deux hommes qui devaient le surprendre

Deux hommes ont été engagés en Australie par un autre homme, qui souhaitait faire un jeu de rôle sexuel. Ils avaient tous les trois échafaudé des plans en ligne pour se retrouver. Les deux hommes avaient pour mission d’entrer chez lui la nuit, l’attacher, le déshabiller et le caresser. Jusque-là, tout se passait bien. Il n’a pas été précisé si les deux hommes engagés devaient agir en même temps. Le client a donné son adresse aux deux hommes censés le surprendre, puis le temps est passé, ne trouvant pas une date pour se retrouver. Le jour venu, l’homme a réitéré son invitation mais il avait oublié de prévenir qu’il avait déménagé.

> À lire aussi : Pimentez votre vie sexuelle en vous essayant au bondage

Il avait déménagé et a oublié de prévenir

Dans la nuit du 14 juillet 2019, un homme a été surpris par un intrus qui entrait chez lui, tenant une machette dans sa main. Il s’agissait de Terrence Leroy, qui souhaitait surprendre sa « victime sexuelle » consentante. De son côté, le résident de l’appartement, croyant qu’il s’agissait d’un ami qui lui faisait souvent des mauvais tours, n’a pas pris peur et aucun drame ne s’est produit. Quand ils se sont retrouvés face à face, les deux hommes ont compris que quelque chose ne se passait pas comme prévu. « Le fantasme n’était pas scénarisé », explique Terrence Lero lors de son procès. « On était discrets sur la façon dont on allait procéder ».

> À lire aussi : Trop de sexe peut-il être dangereux pour la santé ?

La police a arrêté l’homme avec la machette puis l’a libéré

Arrêté par la police, l’homme tenait une machette en main, même s’il ne s’est pas montré menaçant. L’intrus et la victime semblaient tous les deux aussi surpris l’un que l’autre. À son procès, Terrence a donné des détails de ce qu’il était censé faire. Son client lui avait demandé « de l’attacher et de le caresser par-dessus ses sous-vêtements avec le manche d’un balai. Il était prêt à payer 5000 $ si c’était vraiment bien ». Comme il n’a pas pu être prouvé que l’intrus était entré dans le but de commettre un crime, le juge a choisi de lui rendre sa liberté, sans aucune condamnation. « C’était un accord commercial », a répété l’homme dont sa version des faits a été retenue.

> À lire aussi : Mariée à un homme de 80 cm, elle raconte que son mari est un « dieu au lit »

Crédits : Shutterstock – Source : Ladbible

En savoir plus sur : - - -

Publié par Nicolas F le 30 Mai 2020
0