Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une amie d’Estelle Mouzin raconte le jour où Michel Fourniret a essayé de l’enlever

Publié par Gabrielle Nourry le 07 Déc 2023 à 19:25

Ce jeudi 7 décembre se poursuivait le procès de Monique Olivier. Megan, une amie d’Estelle Mouzin a témoigné pour raconter le jour où elle a croisé la route de Michel Fourniret. Elle avait été interpellée par le tueur en série alors qu’elle avait 11, mais lui a échappé.

À lire aussi : Monique Olivier en cellule : ces révélations chocs sur sa vie en prison

Une amie d’Estelle Mouzin interpellée par Michel Fourniret

Elles avaient presque le même âge, habitaient dans la même rue et jouaient régulièrement ensemble. Les deux filles ont croisé la route de Michel Fourniret. Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003, mais Megan aurait pu être à sa place si elle avait suivi celui que l’on surnomme l’ogre des Ardennes.

Après le témoignage poignant de la mère d’Estelle Mouzin, c’était au tour de Megan, aujourd’hui âgée de 32 ans, de prendre la parole durant le procès de Monique Olivier. La jeune femme est revenue sur ce soir de décembre 2022, où elle a été abordée par Michel Fourniret, trois semaines avant la disparition de sa copine.

Elle l’a croisé alors qu’elle était âgée de 11 ans et qu’elle rentrait de l’école, cartable sur le dos. « Une camionnette blanche arrive sur ma droite avec un monsieur seul qui me dit : ça a l’air bien lourd ce que tu portes » se souvient-elle.

amie estelle mouzin

À lire aussi : « Je vais bientôt crever » : les propos choc de Monique Olivier pendant son procès

Il propose de la raccompagner chez elle

La jeune femme explique que Michel Fourniret lui a proposé de la raccompagner, mais qu’elle a refusé. « Mes parents m’ont toujours dit de pas monter avec des inconnus », explique Megan au tribunal. L’homme insiste, « je décide de rester figée » se souvient-elle.

« Il passe devant la maison de Laura et Estelle, et il tourne. Une fois qu’il a disparu je cours jusque chez moi et ça s’arrête là » témoigne Megan. À ce moment, elle ne sait pas qui se trouvait en face d’elle. La petite fille sera convoquée par la police pour faire un portrait-robot du conducteur et précise qu’il était seul. Un élément important qui permet d’éliminer la présence de Monique Olivier ce jour-là.

Aujourd’hui, la jeune femme est convaincue qu’il s’agissait de Michel Fourniret. « J’ai culpabilisé pendant très longtemps de pas être montée dans la camionnette car ça aurait pu être moi et pas ma copine » explique Megan.

À lire aussi : Incident au procès de Monique Olivier : le père d’Estelle Mouzin quitte la salle en colère

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.