Un schizophrène plaide innocent après avoir tué 3 octogénaires dont des jumeaux de 84 ans à coups de marteau et de bêche

La vie d’Alexander Lewis-Ranwell vient de basculer, à seulement 28 ans. Ce jeune Britannique est accusé de trois meurtres. Lui, il plaide non coupable, justifiant les meurtres par son état mental. Ce jeune schizophrène a tué trois octogénaires dont deux étaient des jumeaux de 84 ans.

> À lire aussi : Un couple est suspecté d’avoir commandité le meurtre de leur fils adoptif pour toucher une assurance vie

Un schizophrène paranoïde s’empare d’un marteau et d’une bêche et tue des octogénaires

Alexander Lewis-Ranwell souffre de schizophrénie paranoïde, ce qui veut dire qu’il vit des moments de psychose, qui sont des moments où il perd contact avec la réalité. Au mois de février dernier, pris dans une crise de psychose, il sort de chez lui et marche dans les rues d’Exeter, dans le comté de Devon, en Angleterre. Dans sa main, il tient un marteau et vers 12h30, il passe devant une propriété. Sans savoir pourquoi, il pénètre dans la propriété et arrive jusqu’à la porte d’entrée. Un mot est écrit sur la porte pour prévenir les visiteurs que l’occupant de la résidence est âgé et qu’il ne faut pas le déranger. Alexander entre dans la maison, monte à l’étage et trouve le vieil homme, Anthony Payne, 80 ans, allongé dans son lit. Dans sa psychose, Alexander pense être en train de démanteler un gang de pédophiles et tue le vieil homme de plusieurs coups de marteau sur la tête, persuadé de tuer un pédophile. Après son acte, il sort de la maison et continue sa promenade mortelle dans la rue.

Alexander Lewis-Ranwell à gauche, maison des jumeaux octogénaires à droite

> À lire aussi : À 17 ans, cette schizophrène couche sur papier ses hallucinations ! Des dessins aussi beaux que troublants !

Il était persuadé de démanteler un réseau de pédophiles

Trois quarts d’heure plus tard, il visite une nouvelle propriété où il est confronté à un homme de 84 ans, qui vit dans cette maison avec son jumeau. L’un des deux frères lui dit de partir, que la propriété est privée. Mais lui, toujours dans sa psychose fait le tour du jardin et trouve une bêche. Il s’empare de la bêche et entre dans la maison. Il bat à mort les jumeaux octogénaires avec la bêche.

> À lire aussi : La schizophrénie la rend paranoïaque et elle a des hallucinations, elle partage son calvaire en dessins

Il plaide non coupable car il était en état de psychose

Arrêté peu de temps après, Alexander comparait depuis hier devant le tribunal d’Exeter. Dès le début du procès, son avocat a fait savoir qu’il plaidait non coupable, atteint de schizophrénie paranoïde qui l’empêche d’être en possession de toutes ses facultés mentales lorsqu’une crise survient. « La question que vous devez vous poser au moment de la délibération est si oui ou non l’accusé savait au moment où il a tué ces trois hommes âgés qu’il était en train de leur ôter la vie », a expliqué son avocat au jury. Le procureur ajouté que les meurtres ont eu lieu quelques heures seulement après avoir été remis en liberté. Il avait été arrêté la veille pour des faits de violence sur un fermier. Pour prouver que son client était dans un état second, l’avocat a rappelé qu’après les meurtres, Alexander est allé s’acheter des chips et du chocolat dans un magasin, comme si de rien n’était. Le procès est toujours en cours….

> À lire aussi : Qu’entendent vraiment les schizophrènes dans leur tête ?

Crédits : SWNS, Facebook

En savoir plus sur : - - - - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 24 Nov 2019
0